Édition du lundi 16 février 2004


Imprimer Imprimer

La quatrième Conférence des villes se tiendra les 6 et 7 octobre prochain, à Paris

Les maires de grandes villes de France annoncent la tenue de la quatrième Conférence des villes qu’ils organiseront les mercredi 6 et jeudi 7 octobre 2004, à Paris. A cette occasion, ils devraient, notamment, étudier de près la nouvelle stratégie du gouvernement en matière de métropoles, que leur avait exposée le délégué à l¹aménagement du territoire et à l¹action régionale (DATAR), Nicolas Jacquet début février lors de leur réunion de bureau. Dans le contexte de compétition mondiale, pour attirer les talents et localiser les investissements et les activités stratégiques, les métropoles françaises doivent pleinement jouer leur rôle de moteurs pour la croissance et pour l¹emploi. La répartition territoriale des « emplois supérieurs » apparaît comme l¹indicateur clé : sur 1,8 million d¹emplois supérieurs en France, l¹Île-de-France en concentre 800 000. Pour soutenir la croissance et favoriser l¹économie du savoir, l¹État doit pouvoir aider les métropoles à renforcer leurs fonctions économiques supérieures. Basée sur 5 axes principaux (1) cette stratégie se déploiera en trois étapes : - un appel à projets, après les élections de mars 2004, qui identifie les initiatives structurantes et encourage la constitution de partenariats politiques à l¹échelle métropolitaine entre des intercommunalités, des départements et des régions, à l¹instar de conférences métropolitaines comme Nantes / Saint-Nazaire, des réseaux de villes structurants comme le Sillon Lorrain, des districts transfrontaliers ; - l’élaboration d¹un projet métropolitain, véritable cahier des charges préparé par les collectivités partenaires, qui vise à associer les acteurs socio-économiques, assurer la complémentarité entre les agglomérations et les villes moyennes, identifier les opérations d¹intérêt métropolitain qui peuvent participer au rayonnement européen, prévoir les formes de maîtrise d¹ouvrage et de partage des recettes des opérations d¹intérêt métropolitain ; - un « contrat métropolitain » s¹inscrivant dans la nouvelle relation contractuelle avec l¹État, signé après 2006. (1) Un renforcement du rayonnement économique avec la création de nouveaux quartiers d¹affaires comme la zone de l'Union à Lille ; la localisation d¹emplois publics pour conforter les pôles de spécialisation des villes avec l'ONERA à Toulouse ; un renforcement de l'enseignement supérieur et de la recherche ; un renforcement du rayonnement culturel et artistique avec des projets d¹ouverture d'une antenne du Louvre dans le Nord et d'une antenne du Centre Pompidou à Metz ; une meilleure accessibilité avec la poursuite du développement des TGV, l'amélioration des dessertes aériennes et de l'accès aux grandes plates-formes aéroportuaires.c=http://www.clsiduse
Édition du lundi 16 février 2004 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France