Édition du mercredi 27 juin 2012


Imprimer Imprimer

Grand Paris: Cécile Duflot, ministre de l'Égalité des territoires et du logement, rappelle «son ambition d'inventer une métropole au service de ses habitants»

À l'occasion de la présentation des projets d'architecte des gares de la future ligne Grand Paris Express, mardi 26 juin 2012, à la Maison de l'architecture, Cécile Duflot, ministre de l'Égalité des territoires et du logement, en charge du Grand Paris, a rappelé son ambition d'inventer une métropole au service de ses habitants.
Dans son discours, Cécile Duflot a réaffirmé sa volonté de répondre à l'urgence quotidienne des Franciliens en termes de transports, d'emplois, de logement et d'aménagement du territoire, tout en préparant la métropole du XXIe siècle.
Pour la ministre, «les métropoles du monde entier ne se dessinent plus seulement sur des cartes ou par des schémas. Elles ne se résument pas seulement par des grands projets ou de beaux tracés. Elles trouvent leur chair et leur sens dans la vie des habitants qui la construisent chaque jour». «Bien qu’ayant peut-être suscité l’inquiétude de certains, le sens de ma mission concernant le Grand Paris est clair et simple. Sa place est au coeur de ses territoires, car le projet du Grand Paris ne peut se résumer à un projet de transports, mais traverse toutes les dimensions de la mission que m’a confiée le président de la République», a précisé Cécile Duflot.
Les enjeux considérables portés par le Grand Paris doivent fait l'objet d'une large concertation. C'est dans cet esprit que la ministre a initié un dialogue avec l'ensemble des élus locaux et les acteurs institutionnels concernés.
Elle a indiqué que «le 5 Juillet prochain se réunira le conseil de surveillance de la Société du Grand Paris» et qu’au cours de cette réunion, «le déroulement des enquêtes publiques y sera précisé, afin d’associer pleinement les citoyens». D’ici là, la ministre recevra «l’ensemble des présidents des conseils généraux, le président du conseil régional, le maire de Paris, les représentants de Paris Métropole pour entendre les conditions qu’ils voient à la meilleure réussite du projet».
Le gouvernement «défendra trois exigences:
«- Tout d’abord une exigence de priorité. Tout ne pourra pas se faire tout de suite, ni en même temps;
«- Ensuite, une exigence de proximité. A chaque fois que nous identifierions des priorités, celles-ci devront se justifier par le souci de répondre à l’urgence, au quotidien et aux besoins des habitants;
«- Enfin, une exigence d’efficacité. Aucune contrainte administrative, aucun prétexte d’organisation ne doit contrarier notre obligation de résultat. Partout, les élus devront être mieux représentés et plus nombreux. Partout, les citoyens devront être plus écoutés et mieux entendus.»
Déterminée à obtenir des résultats rapides et concrets, Cécile Duflot portera une attention à particulière à prioriser les projets afin de réparer la fracture territoriale constatée en Île-de-France.
Édition du mercredi 27 juin 2012 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France