Édition du mardi 30 novembre 2004


Imprimer Imprimer

Appel à « coopération métropolitaine » : une quinzaine de projets sont en cours

Au lendemain de la « Conférence de Nancy », organisée par la DATAR le 15 novembre dernier sur le thème « Quelle gouvernance pour les projets métropolitains ? », une quinzaine de projets sont en cours pour répondre à l’appel à « coopération métropolitaine ». Elle a notamment permis des échanges de réflexions entre les représentants des métropoles françaises qui s’apprêtent à répondre à l’appel à coopération métropolitaine lancé par Frédéric de Saint-Sernin, secrétaire d’Etat à l’Aménagement du territoire, en juin 2004, dans le cadre d’un « atelier du projet territorial » organisé par la DATAR. Les expériences étrangères présentées lors de la conférence (Montréal, Bilbao, Stuttgart, Helsinki, Oresund) ont illustré l’importance du rôle des forces vives, et en particulier du monde économique, en tant qu’acteurs à mobiliser autour des projets métropolitains. L’identité métropolitaine est apparue comme une condition de la construction des projets : soit elle existe déjà et prend alors tout son sens, soit il faut la forger de toutes pièces en démultipliant les moyens et les efforts. Sylvie Esparre, directrice à la DATAR, a souligné cet impératif en estimant que « cela conduit à ne pas encourager des gouvernances exagérément larges spatialement, qui risquent d’affaiblir le niveau d’ambition ». Une gouvernance qui s’organise pour répondre à l’appel à coopération métropolitaine. En effet, on peut estimer à ce jour à une quinzaine le nombre de dossiers en phase de préparation, dont une dizaine devraient être finalisés d’ici la première échéance de l’appel, fixée au 15 décembre prochain, 7 ou 8 autres étant susceptibles d’être prêts pour la seconde date de dépôt, fixée au 15 mai 2005. C’est ainsi que le « Sillon lorrain », qui comprend les villes de Nancy, Metz, Thionville et Epinal, a confirmé, par la voix d’André Rossinot, maire de Nancy et président de la communauté urbaine, que son dossier est en cours de finalisation ; une démarche que la région Lorraine a indiqué vouloir soutenir. D’autres métropoles ont déclaré officiellement préparer leur dossier de candidature, telles que la métropole marseillaise (autour d’Aix-Marseille), la métropole lilloise (transfrontalière et impliquant le bassin minier), le « Sillon alpin » (autour de Grenoble, Chambéry et Annecy et avec le support actif de la région), la « métropole azuréenne » (autour de Nice, Cannes et Antibes) et la « métropole normande » (autour de Rouen, Caen et Le Havre).c=http://www.updat
Édition du mardi 30 novembre 2004 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France