Édition du jeudi 14 janvier 2010


Imprimer Imprimer

L'AMF présente à Michel Mercier, ministre de l'Espace rural et de l'Aménagement du territoire, sa contribution aux Assises des territoires ruraux

Michel Mercier, ministre de l’Espace rural et de l’Aménagement du territoire, est venu, à l’invitation de Jacques Pélissard, dialoguer avec les élus de la commission des communes et territoires ruraux, présidée par Michel Vergnier, maire de Guéret. Ceci dans le cadre de la préparation de la contribution de l’Association des maires de France (AMF) aux Assises des territoires ruraux, organisées par le ministre (voir la présentation de la contribution dans nos autres informations de ce jour). «L’AMF, précise un communiqué commun de l'AMF et du ministère de l’Espace rural, s’est fortement mobilisée, avec son réseau d’associations départementales de maires, pour apporter sa contribution à cette opération avec des propositions concrètes qui concernent l’ensemble des territoires ruraux.» Le président de la commission a ainsi évoqué un certain nombre de principes qui lui paraissent «essentiels» pour l’avenir du monde rural: «- renforcement de l’attractivité économique des territoires ruraux avec plus particulièrement l’accès à l’internet très haut débit et à la TNT; - égalité des chances entre les territoires avec la mise en place d’une péréquation plus efficace pour les territoires ruraux les plus fragiles; - maintien d’un maillage territorial dense de services indispensables à la vie quotidienne avec la mise en place de critères de qualité, de proximité, d’accessibilité et ceci dans le cadre d’une concertation permanente avec les élus locaux et leurs associations départementales.» De son côté, le ministre a «indiqué qu’il fallait changer de regard sur des territoires ruraux en grande transformation et adopter une approche "offensive" visant à faire de ceux-ci des territoires d’innovation.» Il s’est déclaré «tout à fait en phase avec les priorités énoncées par l’AMF.» Le ministre a rappelé que l’objectif des Assises «consistait à engager une réflexion collective sur les mutations des différents territoires, à formuler des propositions d’actions concrètes et à arrêter une politique en faveur des territoires ruraux permettant d’anticiper, d’accompagner, voire de corriger certaines évolutions.» Pour certains territoires marqués par un regain d’attractivité, il s’agit, a précisé Michel Mercier, «de préserver leur équilibre économique, environnemental et social que pourraient remettre en cause des mutations mal maîtrisées, génératrices de conflits d’usage. Parmi eux, les territoires proches des grandes agglomérations, gagnés par la périurbanisation, sont particulièrement exposés. Pour d’autres, en situation moins favorable, il convient d’élaborer un projet durable de valorisation de leurs atouts, quels qu’ils soient, leur permettant de regagner des habitants et des activités.» Il a enfin a souligné la «richesse de la contribution de l’AMF qui sera prise en compte dans le cadre des décisions qui seront annoncées par le président de la République à l’issue de cette consultation nationale.» Pour accéder au texte de la contribution de l’AMF aux Assises, voir premier lien ci-dessous. Pour lire le communiqué de l'AMF et du ministère, voir second lien ci-dessous.
Édition du jeudi 14 janvier 2010 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France