Édition du mercredi 2 avril 2014


Imprimer Imprimer

Création du commissariat général à l'égalité des territoires

Ca y est : le commissariat général à l’égalité des territoires (CGET), annoncé à l’automne 2012 par Cécile Duflot, vient d’être créé par un décret publié aujourd’hui au Journal officiel. Cette nouvelle structure, placée directement sous l’autorité du Premier ministre, fusionne et reprend les missions de la Datar, du secrétariat général du Comité interministériel des villes (SG-CIV) et de l’Agence nationale pour la cohésion et l’égalité des chances (ACSé).
Regroupé autour de trois directions, il aura la tâche principale de « coordonner les politiques d’égalité des territoires », de l’élaboration jusqu’à l’évaluation, et notamment de « piloter l’élaboration des contrats de plan Etat-régions et des contrats de ville ».
En fait, à travers sa « direction de la ville et de la cohésion urbaine », il reprendra la plupart des missions du ministère de la Ville, puisqu’il sera chargé, « en particulier, de la conception, de l’élaboration et de la mise en œuvre de la politique de la ville », proposant les « orientations générales relatives à l’affectation » de ses crédits, et exécutant ces crédits. Il s’occupera également des programmes de rénovation urbaine en assurant, pour le compte du ministre de la Ville, la tutelle de l’Anru ; il assurera aussi la cotutelle de l’Etablissement public national d’aménagement et de restructuration des espaces commerciaux et artisanaux, de l’Etablissement public d’insertion de la défense (chargé de l’insertion des jeunes en difficulté), et de l’Agence française pour les investissements internationaux.
La direction des stratégies territoriales, quant à elle, aura une fonction plus analytique, avec en outre la capacité de « conduire ou mettre en œuvre des travaux expérimentaux sur l’ensemble des territoires ».
La direction du développement des capacités des territoires, enfin, sera spécialisée dans les territoires « fragiles, notamment les espaces ruraux, de montagne, littoraux et périurbains », avec certaines priorités : l’accès aux services publics, le développement des réseaux de transports et du numérique, « notamment en favorisant l’accès de tous aux infrastructures numériques à très haut débit fixe et mobile », et le développement durable. Elle sera également chargée de coordonner les politiques d’attractivité, de compétitivité des territoires et de transition écologique et énergétique.
Un commissaire général, ainsi que son délégué, directeur de la ville et de la cohésion urbaine, devraient prochainement être nommés.


Consulter le décret de création du CGET.
Édition du mercredi 2 avril 2014 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France