Édition du mardi 29 novembre 2016


Imprimer Imprimer

Accord financier État-collectivités pour la construction du canal Seine-Nord

L'tat, les rgions Hauts-de-France et Ile-de-France et les dpartements intresss sont parvenus lundi un accord sur un projet de protocole financier pour la ralisation du canal Seine-Nord Europe, un projet de 4,5 milliards d'euros jusqu'ici sans cesse repouss, a annonc le secrtaire d'tat aux Transports Alain Vidalies.
Cet ouvrage reliera les bassins de la Seine et de l'Oise au rseau europen du nord de l'Europe, devenant une voie grand gabarit et en partie alternative au trafic routier sur un axe conomique de premier plan.
Alain Vidalies et les collectivits se flicitent de l'aboutissement de cette phase de ngociation, qui vient marquer le volontarisme et l'engagement de l'ensemble des partenaires pour la ralisation de ce projet majeur soutenu par l'Europe, au service des territoires et de l'conomie nationale , selon un communiqu du secrtariat aux Transports.
Il y a tout juste une semaine, le Premier ministre Manuel Valls avait raffirm la volont de l'tat de voir dbuter les premiers travaux ds l'anne prochaine . Ils doivent s'achever en 2024. Le cot estim de 4,5 milliards d'euros s'entend hors taxes.
Longue de 107 kilomtres, situe entre Compigne et le canal Dunkerque-Escaut, la nouvelle infrastructure empruntera en partie le trac actuel du canal du Nord, dont les voies, actuellement de 14 17 mtres de large, devront tre largies 54 mtres. Six cluses et 61 ponts routiers et ferroviaires devront tre construits.
Le nouveau canal permettra ainsi le transport de chargements qui atteindront, par convoi, jusqu' 4.400 tonnes, soit un quivalent de prs de 180 poids-lourds. Le report de trafic de la route l'eau doit faire baisser les missions de gaz carbonique et dcongestionner les autoroutes rgionales.
Avant une runion dcisive qui s'est tenue lundi au ministre des Transports, le financement tait ainsi rparti: 1,8 milliard d'euros de l'Union europenne (soit 40 %), 1 milliard de l'tat et 1 millard des collectivits, et 700 millions d'emprunt. Cet emprunt sera garanti ensemble par l'tat et les collectivits , selon la rgion Hauts-de-France.
Parmi les collectivits, taient prvus 302,65 millions d'euros des Hauts-de-France, 110 de la rgion Ile-de-France, 200 du dpartement du Nord, 130 de celui du Pas-de-Calais, 100 de celui de l'Oise et 70 millions de celui de la Somme.
La contribution de la rgion Ile-de-France a t revue la baisse, puisqu'elle devait initialement s'lever 210 millions d'euros. Depuis plusieurs semaines, cette collectivit se faisait tirer l'oreille et voulait connatre, avant de s'engager dfinitivement, le montant des recettes annuelles apportes son budget par l'tat.
L'accord intervenu lundi a t rendu possible grce notamment un effort supplmentaire de la rgion Hauts-de-France dirige par Xavier Bertrand (LR), selon un communiqu d'Alain Vidalies. Cet effort, a-t-on prcis dans l'entourage de Xavier Bertrand, reprsente 50 millions d'euros et, en change, cette rgion aura un sige de plus au Conseil d'administration.
Outre les reprsentants des rgions Hauts-de-France et Ile-de-France, les dpartements du Nord, du Pas-de-Calais, de la Somme, et de l'Oise sont parties prenantes de l'accord, selon le ministre des Transports. (Avec AFP)
Édition du mardi 29 novembre 2016 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France