Édition du mercredi 13 septembre 2006


Imprimer Imprimer

Les Français privilégient de plus en plus les services de l'administration en ligne, se félicite Jean-François Copé

Jean-François Copé, ministre délégué au Budget et à la Réforme de l'État, porte parole du gouvernement, se félicite dans un communiqué «de l’usage croissant par les Français des services en ligne, placés au cœur des actions de modernisation de l’administration engagée par le gouvernement.» Réalisé pour la cinquième année consécutive, une étude Capgemini Consulting/TNS Sofres conduite au mois de juillet 2006 montre que de 40% des Français ont déjà utilisé les services publics en ligne en 2006. Les sites des services sociaux et celui du MINEFI ont enregistré les progressions les plus conséquentes (respectivement, +3% et + 4% de fréquentation). Les freins associés à l’utilisation des sites du service public diminuent peu à peu dans l'esprit des utilisateurs (saturation des sites, accès complexe, manque de confiance, etc.). L’utilisation régulière de ces sites progresse pour les catégories jusque-là moins concernées : ouvriers (+6%), chômeurs (+5%). Le paiement des impôts en ligne enregistre la progression la plus emblématique de ce succès: 30% des Français utilisent ce service contre 15% il y a deux ans. Ces chiffres confirment les bons résultats publiés par la Commission européenne en juin 2006 qui classaient la France parmi le «Top 5» des pays européens les plus avancés en matière d’administration électronique. Les Français utilisent de plus en plus les sites publics pour effectuer des démarches en ligne. D’ici la fin 2006, 600 formalités administratives pourront être réalisées en ligne. A l’horizon 2008, ce sont toutes les démarches administratives qui pourront l’être. Un compte administratif personnalisé pour tous les Français, le portail «mon.service-public.fr» sera disponible à l’été 2007. Il offrira à terme un accès unifié à l'ensemble des services en ligne. Les usagers disposeront d’un espace de données personnelles permettant de stocker les documents administratifs au format électronique, de manière à accomplir les démarches en ligne plus facilement. Une première expérimentation du portail a été conduite par la direction générale de la modernisation de l’Etat entre mai et juillet 2006 auprès d’un panel de 500 utilisateurs invités à tester ses futures fonctionnalités: 89% des expérimentateurs jugent le portail «mon.service-public.fr» utile et 97% le conseilleraient à un ami. Enfin, toutes les demandes d’actes d’état-civil seront mises en ligne d’ici la fin 2006. Ce service, www.acte-naissance.fr, qui permet d’obtenir très simplement une copie ou un extrait d’acte de naissance tout en facilitant le traitement des demandes pour les services d’état civil des communes, rencontre déjà un grand succès (1). Entre juin et septembre 2006, les demandes d'acte de naissance effectuées par l’intermédiaire du site auraient doublé, passant de 2.500 à 5.000 demandes par jour. Ce service couvrirait ainsi la moitié des demandes d’actes de naissance. D’ici la fin de l’année, il devrait être élargi aux demandes d’actes de mariage et d’actes de décès. (1) Mais seules 292 communes sont actuellement adhérentes à ce service.c=http://www.clsiduser.co
Édition du mercredi 13 septembre 2006 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France