Édition du jeudi 20 juin 2019


Imprimer Imprimer

Lancement de la deuxième édition du Grand prix des maires RMC

La chaîne de radio RMC a lancé le 6 juin, en partenariat avec l’AMF, les inscriptions pour la deuxième édition du « Grand prix des maires », qui récompense les projets les plus originaux menés sur leurs territoires par les élus communaux.
Les communes qui souhaitent candidater pour un ou plusieurs projets peuvent le faire, jusqu’au 4 octobre, sur un site dédié (voir lien ci-dessous) ; tout le monde – élu ou simple administré – a la possibilité de le faire. Comme l’an dernier, six catégories seront récompensées : « ville/commune sociale », « mobilité et aménagement », « développement économique », « énergie et environnement », « numérique et services », « sport et culture ».
Les prix seront remis le 20 novembre, au moment du Congrès des maires de l’AMF, lors d’une soirée présentée par Éric Brunet.

« Mettre en avant » les maires
Interrogé par Maire info, Frank Lanoux, vice-président d’Altice Média, la maison-mère de RMC, estime que « les maires sont parfois isolés, responsables de tout, à portée de baffes des électeurs. Ils ont besoin d’être mis en avant, qu’on reconnaisse la qualité et l’importance de leur travail ».
« On parle de plus en plus de maires fatigués de leur mandat, qui ne savent pas s’ils se représenteront l’an prochain aux élections. Ce prix peut être une manière pour eux de se dire ‘’Ce que je fais en vaut la peine, peut être remarqué et récompensé’’, et leur donner envie de s’accrocher. Ils peuvent aussi s’inspirer des bonnes idées de leurs collègues », espère Frank Lanoux.
L’action des maires et des communes sera ainsi valorisée dans les deux semaines précédant la remise des prix, dix candidats seront interviewés dans l’émission quotidienne d’Éric Brunet, entre 12 et 14 heures.
Pour Frank Lanoux, le Grand prix des maires, qui met en lumière de façon positive « l’originalité et la créativité » des élus, a vocation à devenir « un rendez-vous évident, qui rassemble chaque année autour des maires ».
La première édition, l’an dernier, avait déjà remporté un franc succès, avec plus de 400 candidatures reçues. Six communes avaient été récompensées : Mornant (Rhône) dans la catégorie « Ville sociale » pour son programme de réinsertion sociale par le bénévolat, Ayen (Corrèze) en « Mobilité et aménagement » avec un système de covoiturage couplé à une monnaie locale, Le Lamentin en « développement économique » (Martinique) pour son initiative d’entretiens d’embauche en visioconférence pour les personnes handicapées, Combaillaux (Hérault) en « Énergie et environnement » pour sa station d’épuration biologique, Bras-sur-Meuse (Meuse) en « Numérique et services » pour son fablab et sa politique numérique active, et enfin Romainville (Seine-Saint-Denis) en « Culture » pour sa Maison de la philosophie.
E.G.E.
Accéder au site d’inscription
Édition du jeudi 20 juin 2019 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France