Édition du lundi 9 avril 2018


Imprimer Imprimer

Logement social : 10 milliards d'euros supplémentaires pour la construction et la rénovation

Le secrétaire d’Etat à la Cohésion des territoires, Julien Denormandie, a annoncé, jeudi, que la Caisse des dépôts fournira, avec le concours d’Action logement, 10 milliards d’euros de financements nouveaux aux bailleurs sociaux afin de construire et rénover leurs logements.
Alors que ceux-ci ont vu leurs ressources réduites de 800 millions d’euros en 2018, ces moyens supplémentaires sont composés de 4 milliards d’euros de prêts à taux fixes, de 2 milliards d’euros de prêts de haut de bilan, 3 milliards d’euros d’avance de trésorerie et 1 milliard d’euros d’investissement.
« Avec ces 10 milliards d’euros, nous donnons aux bailleurs les moyens de conduire la réforme ambitieuse du logement social : construire plus de logements sociaux et de logements intermédiaires, favoriser l’accession sociale à la propriété et la rénovation des logements », a précisé Julien Denormandie.
Ce « Plan stratégique logement » serait en outre une préfiguration des offres de la future banque des territoires : « Ce dispositif complet est une première illustration de la capacité d’action de la banque des territoires, un pôle d’activité que la Caisse des dépôts est en train d’organiser », a indiqué Eric Lombard, directeur général de la Caisse des dépôts.
Dans le détail, le dispositif permettra aux bailleurs de « disposer de quasi fonds propres pour boucler les plans de financement en faveur de la construction et de la réhabilitation de logements » avec 2 milliards d’euros de prêts de haut de bilan de deuxième génération bonifiés par Action Logement. Il permettra également de « réaménager la dette à des conditions plus favorables » (2 milliards de prêts à taux fixe commercialisés dès le mois de juin 2018), de « construire des logements neufs dans les territoires » (1 milliard d’euros de prêts à taux fixe commercialisés dès le mois de mai 2018, 1 milliard d’euros d’investissement en fonds propres), de « réhabiliter thermiquement les logements dans les territoires » (1 milliard d’euros de prêts à taux fixe commercialisés dès le mois de mai 2018) et de « répondre à court terme à certaines situations de trésorerie » (3 milliards d’euros d’avance de trésorerie à court).
Pour rappel, dans le cadre de la restructuration du secteur du logement social, les bailleurs sociaux devront se regrouper d’ici 2021 lorsqu’ils gèrent moins de 15 000 logements.
A.W.
Édition du lundi 9 avril 2018 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr