Édition du Wednesday 23 décembre 2015


Imprimer Imprimer

Aide à domicile : la situation des services « s'est encore dégradée », selon l'Unccas

L’Union nationale des centres communaux et intercommunaux d’action sociale (Unccas) vient de publier une étude intitulée « les services d’aide à domicile gérés par les CCAS/Cias en 2014 : constat et enjeux d’un secteur en difficulté ». L’Unccas avait déjà réalisé une étude du même type en 2012 où elle avait conclu de « la nécessité de faire aboutir au plus vite » le chantier engagé autour de la réforme de la perte d’autonomie « afin de remédier notamment aux difficultés financières du secteur ». Trois ans plus tard, « la situation des services s’est encore dégradée », constate l’Unccas.
En effet, le volume d’heures à domicile réalisé par les services des CCAS/Cias a baissé de 3,5 % entre 2011 et 2014, soit une perte d’un million d’heures. Ce recul s’expliquerait en raison de la diminution des plans d’aides délivrés par les caisses de retraite et de la sous-consommation par les personnes du nombre d’heures prescrites. D’un point de vue financier, plus de la moitié des services d'aide à domicile (Saad) (52 %) estime que leur déficit s’est ainsi creusé au cours des dernières années. Seule une minorité de services ne note pas de déficit horaire, le déficit moyen étant de 4,1 euros par heure quand le coût de revient moyen est de 22,25 euros par heure. Par ailleurs, les trois-quarts des services affirment rencontrer des difficultés de recrutement pour les agents permanents et 82 % pour les agents de remplacements tandis que le taux d’absentéisme est estimé à près de 11 % en moyenne, « le secteur étant marqué par une forte pénibilité au travail », explique l’étude.
Parmi les autres principaux résultats de l’étude, on retiendra que la principale activité des services gérés par les CCAS/CIAS est le portage de repas (73 % des services), suivie par l’aide aux actes de la vie quotidienne (54 % des services). En 2014, les Saad gérés par les CCAS/Cias ont réalisé 28,2 millions d’heures d’aide à domicile auprès de 204 000 bénéficiaires qui ont reçu en moyenne 139 heures de soutien à domicile. Ensuite, plus de huit services sur dix interviennent uniquement en mode prestataire, 17 % en mode prestataire et mandataire et 2 % uniquement en mode mandataire. Les interventions des Saad se font majoritairement dans le cadre des plans d'aide de l'APA, soit 64 % des heures réalisées. Depuis 2010, la part de l'activité effectuée au titre des caisses de retraite et mutuelles (17 % du total) a fortement diminué, à l'inverse des heures entièrement autofinancées par les usagers (12 %). Enfin, un dixième du temps d'activité des aides à domicile est consacré aux formations, réunions et déplacements.
A noter que cette enquête a été réalisée via un questionnaire en ligne adressé en mai 2015 à l’ensemble du réseau d’adhérents à l’Unccas et 686 réponses ont été collectées.

Télécharger l’étude de l’Unccas
Édition du Wednesday 23 décembre 2015 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr