Édition du lundi 10 mars 2014


    Imprimer Imprimer

44,6 millions de Français inscrits sur les listes électorales

A trois semaines des élections municipales (au 1er mars), 44,6 millions de Français étaient inscrits sur les listes électorales, selon les données provisoires de l’Insee, soit 417 000 de plus (+ 0,9 %) que l’an dernier. « Après une année 2013 durant laquelle le nombre d'électeurs avait diminué, cette progression témoigne de la mobilisation de l'électorat en vue des élections municipales et européennes du printemps 2014 », estime l’institut, qui constate une progression – plus ou moins dynamique – dans toutes les régions. 
Au 1er mars 2013, le nombre d'électeurs avait diminué de 0,8 % en un an (- 356 000 électeurs), ce que l’Insee explique par l’absence de scrutin l’année dernière. En effet, entre 2011 et 2012, année d’élections présidentielle et législatives, plus d’un million de nouveaux électeurs s’étaient inscrits sur les listes.
Cette année, on compte plus d’1,1 million de nouveaux inscrits, dont 675 000 jeunes ayant atteint l’âge de voter. Cette dernière catégorie est « en forte progression », en raison de la mise en œuvre de la procédure d’inscription d’office sur les listes électorales, et du calendrier électoral : « le scrutin des élections au Parlement européen ayant lieu le dimanche 25 mai 2014, tous les jeunes atteignant l'âge de 18 ans entre le 1er mars 2013 et le 24 mai 2014 ont pu être inscrits sur les listes électorales de l'année », explique l’Insee.
C’est, sans surprise, dans les régions les plus dynamiques démographiquement que le nombre d’électeurs augmente le plus (Aquitaine, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, Rhône-Alpes). À l'inverse, des régions dont le dynamisme démographique est en retrait, comme le Nord-Pas-de-Calais, la Lorraine, le Limousin et la Bourgogne, enregistrent de faibles progressions du nombre de leurs électeurs, voire un léger recul en Bourgogne.
L’Insee note toutefois une augmentation « sensible » du corps électoral dans les départements des Antilles et la Corse, « dont la population progresse moins » mais où un « intérêt renforcé pour les élections municipales dans un contexte insulaire » pourrait avoir convaincu des citoyens de s’inscrire sur les listes électorales.
Édition du lundi 10 mars 2014 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France