Édition du mardi 24 mars 2015


    Imprimer Imprimer

Élections départementales : les départements où l'on a le plus et le moins voté

Un Français sur deux s’est abstenu de voter dimanche pour le premier tour des élections départementales. Selon le ministère de l’Intérieur, le taux d’abstention a été de 49,28 %. Ce pourcentage national est loin de s’appliquer de la même façon à tous les départements, le taux d’abstention allant de 63,18 % en Seine-Saint-Denis à 33,89 % en Lozère. Comme à chaque scrutin les disparités ont, en effet, été importantes entre départements.
Les dix départements où la participation a été la plus forte sont la Lozère (66,11%), Mayotte (62,95%), le Gers (60,11%), la Dordogne (60,04%), l’Aveyron (59,71%), la Corrèze (59,60%), le Lot (59,43%), la Haute-Saône (59,28%), le Tarn-et-Garonne (58,89%) et la Creuse (58,65%).
A l’autre bout de l’échelle, les dix départements français où l'abstention a été la plus forte sont la Seine-Saint-Denis (63,18%), le Val-d'Oise (59,50%), La Réunion (56,19%), la Guadeloupe (55,58%), le Val-de-Marne (55,56%), la Moselle (55,13%), la Seine-et-Marne (55,06%), les Yvelines (54,66%), la Haute-Savoie (54,60%) et les Hauts-de-Seine (53, 89%). Hormis dans le département de l’Essonne, c’est donc en Ile-de-France où l’on a le moins voté.
Dans les départements où la mobilisation des électeurs a été la plus forte, cette dernière n’a pas profité plus particulièrement à un parti politique qu’à un autre. Ainsi, en Lozère, c’est le binôme divers droite qui arrive en tête (35,20 %) des suffrages exprimés devant le binôme du Front de gauche (16,72 %), à Mayotte, le binôme divers gauche arrive en tête (25,01 %) précédant de peu le binôme UMP (24,82 %), dans le Gers, le binôme PS (24,81 %) devance celui divers droite (23,57 %), en Dordogne, le binôme du PS devance largement celui du Front national (21,37 %), dans l’Aveyron, le binôme divers droite (19,11 %) devance le binôme UDI (15,23%), en Corrèze, le binôme UMP ravit la première place (35,72 %) devant celui du PS (31,69%), dans le Lot, le FN arrive en tête (20,42 %) devant le binôme divers gauche (16,01 %), en Haute-Saône, c’est également le binôme FN qui se classe largement devant (29,70 %) le binôme UMP (20,55 %), dans le Tarn-et-Garonne, première place aussi pour le binôme FN (27,26 %) devant celui de l’Union de la droite (16,81 %), enfin, dans la Creuse, le binôme Union de la droite (22,44 %) devance le binôme du Parti socialiste (19,46 %). Une mobilisation qui a quand même plus profité à la droite et à l’extrême droite qu’à la gauche. Autre évidence, la mobilisation a été beaucoup plus importante dans les départements ruraux, où le rôle des conseils généraux apparaît très souvent plus lisible qu'en milieu urbain. 
Édition du mardi 24 mars 2015 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France