Édition du lundi 24 septembre 2001


Imprimer Imprimer

Pour la quasi-totalité des maires, l'Education a une place majeure, selon une enquête de L'AMF et de l'Association nationale des directeurs de l'éducation des villes de France (ANDEV)

Une enquête de l'AMF et de l'ANDEV (Association nationale des directeurs de l'éducation des villes de France), révèle que, pour la quasi-totalité des maires, l'éducation a une place majeure. C'est l'une de leurs cinq premières priorités, quelle que soit leur tendance politique. Cela se traduit par une prévision d'effort budgétaire croissant aussi bien en investissement qu'en fonctionnement. Toutefois, la taille démographique des communes a une incidence sur la nature, les modalités, et quelquefois l'ampleur de l'engagement local.. La thématique de la sécurité (prise au sens large, biens, personnes, services et bâtiments) émerge de façon sensible particulièrement celle aux abords des écoles (pour 80% des élus). En matière de fonctionnement, les élus prévoient un effort particulier pour l'équipement informatique, incluant l'achat des postes de travail. Très nombreux à penser qu'il leur revient de prendre en charge les frais de raccordement Internet, d'abonnement et les consommations téléphoniques y afférentes, ils sont plus divisés pour l'acquisition de logiciels éducatifs et en revanche opposés à assumer les frais de maintenance et de remplacement des matériels informatiques financés par les dotations de l'Etat ou les coopératives scolaires. Le développement général des dispositifs extra et péri scolaires est inscrit dans leurs intentions, en accord avec les priorités du gouvernement : contrats portant sur l'aménagement du temps de l'enfant, concept jugé très positif (contrat éducatif local, contrat enfance, contrat temps libre..), centres de loisirs sans hébergement, classes à PAC (projet artistique et culturel) L'enquête est basée sur un échantillon de 296 communes et 120 établissements publics de coopération intercommunale. L'échantillon est significatif du milieu local français et fait une large part aux petites communes avec une commune sur deux située dans la tranche démographique de moins de 3500 habitants. Les 296 communes représentent à elles seules une population de près de 5 000 000 habitants, soit environ 400 000 élèves du premier degré, et concerne plus de 3000 écoles primaires et maternelles. Cette enquête dresse un état des lieux de l'action éducative des communes et appréhender les évolutions envisagées par les maires jusqu'en 2007. Un rapport d'étape sera communiqué au Colloque de l'ANDEV, les 26 et 27 septembre prochain à Reims et un rapport complet, au Congrès des maires de France, lors d'un atelier " Intégration par l'éducation et la culture ", le mercredi 21 novembre prochain. " Les Maires et l'éducation : quelles perspectives pour 2001-2007 ? " c=http://w
Édition du lundi 24 septembre 2001 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France