Édition du jeudi 20 juin 2002


Imprimer Imprimer

Lutte contre l'illettrisme : les écoles primaires et les centres de vacances mobilisés

Le ministre de l'Education nationale, Luc Ferry, a présenté en Conseil des ministres un plan de lutte contre l'illettrisme, phénomène qui touche aujourd'hui en France près de 6,5% des jeunes. "Le niveau ne cesse de se dégrader et les élèves en difficulté en français le sont dans toutes les disciplines", a souligné le ministre. Luc Ferry souhaite engager une action au sein de l'école primaire mais aussi en dehors de l'école, afin de remédier à ce mal, conceptualisé en 1977 par l'association ATD-Quart Monde pour désigner les personnes scolarisées qui ne maîtrisent pas suffisamment l'écrit pour faire face aux exigences minimales de la vie de tous les jours - professionnelles, sociales, etc. Le ministre de l'Education nationale se fixe quatre priorités : renforcer l'apprentissage du français dans le primaire ; expérimenter de nouveau modes de prise en charge des élèves en difficulté ; développer les accompagnements péri-scolaires ; mieux utiliser les technologies de l'information. Luc Ferry veut permettre à l'école primaire de "jouer pleinement son rôle dans l'acquisition par tous les élèves" des compétences édictées par Jules Ferry : lire, écrire, compter. Ce plan donnera à chacun les moyens "d'aborder dans de bonnes conditions l'entrée en sixième", a-t-il dit. Ainsi, dans 100 à 150 écoles primaires, une expérimentation sera lancée à la rentrée 2002, sur deux ans, en vue de prendre en charge les élèves de CP en grande difficulté. Ces dispositifs accueilleront une dizaine d'élèves. Le ministère étudie également un plan d'action pour la lecture dans les centres de vacances et dans les centres de loisirs sans hébergement. A la prochaine rentrée, les enseignants du primaire devront consacrer deux heures trente par jour à la lecture et à l'écriture en CP et CE1, deux heures par jour en C2, CM1 et CM2. Pour diminuer le nombre d'élèves arrivant au collège avec de graves difficultés de lecture, "un nouvel outil de diagnostic sera créé et expérimenté au cours de la classe de CM1 durant l'année scolaire 2002-2003". L'usage des nouvelles technologies, en particulier les CD-Roms, sera développé dans les écoles. Un appel à candidatures sera diffusé pour la création de sites d'aide aux élèves et les meilleurs seront "labellisés" par le ministère de l'Education. Des informations seront diffusées sur internet afin d'orienter et d'aider les parents d'élèves souffrant de dyslexie ou de dysphasie. Un dispositif de suivi sera mis en place au cours de la prochaine année scolaire afin d'évaluer l'efficacité des mesures présentées mercredi. Selon une étude rendue publique en octobre 2001 par le ministère de l'Education nationale et la Direction du service national, 6,5% des 600 000 jeunes - filles et garçons - qui se sont présentés à la journée d'appel de préparation à la défense en 2000-2001 avaient de graves difficultés de lecture et de compréhension. <s
Édition du jeudi 20 juin 2002 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France