Édition du jeudi 15 janvier 2009


Imprimer Imprimer

Les maires de grandes villes considèrent que «l'urbain est un enjeu majeur du 21è siècle»

Pour l’Association des maires des grandes villes de France (AMGVF), qui dressait hier un bilan de son activité au cours de l’année 2008 et présentait les chantiers à venir, «en ce début de XXIè siècle, la ville est devenue un enjeu majeur». Ainsi Michel Destot, président de l’association, a-t-il souligné qu’il «suffit de se placer au niveau mondial pour le constater. Aujourd’hui, Il n’y a pas de grande politique nationale qui ne concerne directement les grandes villes et leurs agglomérations: soutien aux personnes les plus défavorisées, soutien à l’emploi par le maintien des investissements, production de logements, développement des réseaux de transport public, protection de l’environnement, etc.» II a indiqué que les maires des grandes villes apporteront leur contribution aux réflexions en cours. Auditionnés par le comité Balladur, le 17 décembre 2008, ils se sont prononcés pour que soit mis fin à l'enchevêtrement des compétences entre communes, départements et régions, et qu’il n’y ait pas plus de deux collectivités qui interviennent sur chaque projet. Ils défendent la clause de compétence générale pour les communes et le développement des compétences du binôme communes et intercommunalités et ils se déclarent favorable, «sur la base du volontariat, à l’horizon 2020, à une collectivité urbaine unique composée des communes et de leur intercommunalité autour des villes de plus de 100.000 habitants». Concernant la réforme de la fiscalité locale, ils demandent un moratoire pour la taxe professionnelle tant qu’aucun projet ne sera avancé. Pour les maires des grandes villes, il est «impératif de ne pas affaiblir le lien fiscal entre les agglomérations et l’activité économique.» C’est, à leurs yeux, la condition du développement des services et des infrastructures déterminants pour l’attractivité sur les questions financières. Avec les autres associations d’élus, ils rencontreront sur ce sujet la présidence du Medef, le 4 février prochain. Concernant les autres questions financières, ils s’inquiètent du désengagement de l’Etat et la crise financière et économique qui «risquent d’impacter lourdement les collectivités en 2009».
Édition du jeudi 15 janvier 2009 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France