Édition du mercredi 4 juin 2014


Imprimer Imprimer

Trajet domicile travail à vélo : expérimentation d'une indemnité kilométrique

Le secrétaire d’État aux Transports, Frédéric Cuvillier, a annoncé lundi le lancement d’une expérimentation de six mois d’une « indemnité kilométrique vélo ». L’idée est simple : puisque les déplacements domicile-travail sont en partie remboursés aux usagers des transports en commun, pourquoi n’en irait-il pas de même pour les cyclistes ? « Les transports en commun, mais aussi la voiture sont indemnisés dans le cadre d'un déplacement entre son domicile et son travail. Ce test grandeur nature nous permettra d'évaluer si ce dispositif peut s'étendre au vélo. Je souhaite que le vélo devienne un mode de déplacement à part entière. »
Une vingtaine d’entreprises et d’organismes (Crédit coopératif, CAF d’Auxerre, Ademe, Caisse d’épargne de Normandie, MMA…) se sont portés volontaires pour cette expérimentation, qui consiste à verser aux salariés cyclistes une indemnité forfaitaire de 25 centimes par kilomètre parcouru. L’indemnité ne sera pas cumulable avec le remboursement de l’abonnement aux transports collectifs, sauf en cas de déplacement multimodal (train + vélo par exemple).
L’expérimentation débute aujourd’hui et durera six mois, à l’issue desquels seront recueillies des données sur l’influence de la mesure sur l’usage du vélo dans l’entreprise, les « modes de déplacement abandonnés au profit du vélo » et la manière dont le système a été matériellement organisé.
Si les résultats sont concluants, une expérimentation plus large sera menée l’année prochaine.
Le Club des villes et territoires cyclables, qui regroupe 1 400 collectivités et agit pour le développement du vélo en ville, se réjouit naturellement de cette expérimentation. Véronique Michaud, secrétaire générale du Club, souligne notamment pour Maire info que l'expérimentation démarre d'emblée avec «10 000 salariés et une grande entreprise, MMA, ce qui est très positif ». En se fondant sur ce qui se fait déjà à l'étranger dans ce domaine, Véronique Michaud anticipe des résultats encourageants pour cette expérimentation. Mais elle regrette en revanche que rien ne soit prévu, pour l'instant, « ni en matière d'incitation économique pour les entreprises, ni en matière fiscale pour les salariés » qui bénéficieront de ce petit bonus. Le Club des villes et territoires cyclables est favorable à une indemnité kilométrique avec incitation fiscale – comme en Belgique, par exemple, où ce système est facultatif, mais assorti d'une « carotte » fiscale. 
Véronique Michaud espère enfin que cette expérimentation, toute positive qu'elle soit, ne fera pas oublier d'autres systèmes vertueux, comme l'incitation à l'achat de vélos directement par les entreprises.
F.L.
Édition du mercredi 4 juin 2014 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France