Édition du vendredi 4 septembre 2009


Imprimer Imprimer

Le Groupement des autorités responsables des transports (GART) s'inquiète des conséquences de l'absorption par Véolia de Transdev, sous le contrôle de la Caisse des dépôts

Le Groupement des autorités responsables des transports (GART) s’inquiète dans sa lettre "Mobilités" (voir lien ci-dessous) de la «diminution de la concurrence et craint des répercussions sur le coût du transport collectif supporté par les autorités organisatrices.» Le GART se dit «très attaché à la concurrence dans le secteur des transports collectifs, corollaire du choix fait par la majorité des autorités organisatrices urbaines et des départements de recourir, par voie de délégation de service public ou de marché, à des opérateurs privés pour exploiter leurs réseaux de transport collectif.» Le GART a «conscience que cette fusion est à même de créer un grand groupe de transport français capable de rivaliser au niveau européen et même mondial avec ces principaux concurrents étrangers.» Il demeure cependant «inquiet des conséquences de la fusion de Véolia et de Transdev. En effet, les autorités organisatrices se plaignent de ne recevoir, le plus souvent, qu’une seule réponse, celle de l’exploitant en place, à leurs appels d’offres. A l’heure où, pour faire face aux impératifs du développement durable et aux objectifs fixés lors du Grenelle de l’environnement, les autorités organisatrices développent leurs réseaux, alors qu’elles craignent une diminution du produit du versement de transport du fait de la montée du chômage, le GART sera très attentif à ce que les conditions de la libre concurrence soient conservées, dans l’intérêt des contribuables et des usagers. » Pour sa part, Veolia entend «créer un nouveau groupe, leader mondial du transport collectif de voyageurs dont il resterait l'opérateur industriel aux côtés de la Caisse des dépôts et consignations», selon les termes employés par le groupe dans un communiqué. D'après un cadre de la CDC cité par "Les Echos", ce rapprochement s'effectuera par apport d'actifs et aboutira à la création d'une nouvelle entité. La question est désormais de savoir jusqu'à quel niveau la CDC serait prête à se diluer face aux poids lourds que sont Veolia et la SNCF. Le dossier reste donc sensible, du fait d'une part que les collectivités locales auront un droit de regard, ces derniers étant délégataires du service public de transport, et d'autre part en raison les contraintes concurrentielles, la commission européenne devant, pour une telle opération, évaluer le rapprochement.
Édition du vendredi 4 septembre 2009 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France