Édition du Jeudi 30 septembre 2004


Imprimer Imprimer

« Mobilité » et charte « billettique » au centre d'une conférence régionale des autorités organisatrices de transports de Bourgogne

La première conférence des autorités organisatrices de transports (AOT) de Bourgogne s’est tenue mardi (1) sur les thèmes du schéma régional de mobilité, la création d’une centrale de mobilité et l’établissement d’une charte billettique. Le nouveau schéma régional de mobilité, le précédent datant de 1997, tient compte des dernières tendances de mobilité observées sur le territoire bourguignon. Il associe l'ensemble des collectivités organisatrices de transport, les pays, les acteurs du tourisme et les transporteurs. Entièrement financé par la région, il a pour objectif de construire les transports collectifs en Bourgogne pour les cinq à dix ans à venir en adaptant l’offre de transport aux attentes de mobilité des Bourguignons. Le réseau ferroviaire ne desservant que la moitié de la population, ce schéma sera multimodal pour s'intéresser à la problématique des transports de l'ensemble de la population bourguignonne et proposera des pistes d'amélioration en termes de services rendus et d'information. Le conseil régional a décidé, en accord avec la COMADI, de développer le principe d’une centrale de mobilité. Il s'agit d'un guichet unique et indépendant fournissant des informations (horaires, itinéraires, services, tarifs) à la clientèle, via le téléphone ou internet, sur l’ensemble des offres de transport public. La centrale de mobilité pourra notamment s'appuyer sur la technologie GPS afin de donner des renseignements très précis sur l'itinéraire que la clientèle souhaite effectuer. Dans un premier temps, elle fonctionnera sur l'aire urbaine dijonnaise et associera les transports urbains (le futur réseau Divia), les transports interurbains (le réseau TRANSCO du conseil général de Côte d'Or) et les transports régionaux (le réseau TER Bourgogne). L’objectif est que ce service puisse être étendu à l'ensemble du territoire bourguignon et permette de rentabiliser les investissements des collectivités. A la demande du conseil régional, le bureau d’études SETEC a présenté un diagnostic sur la billettique. La charte « billettique » établira les normes pour rendre compatible la prochaine génération de titres de transport qui équipera tous les réseaux. La solution carte à puce est envisagée pour faciliter les échanges entre les différents réseaux de transport en permettant, par exemple, d'avoir sur la même carte l’abonnement urbain et l’abonnement régional. (1) Y participaient notamment le conseil régional de Bourgogne, les conseils généraux de la Côte d'Or, de la Nièvre, de la Saône-et-Loire et de l'Yonne, les agglomérations d'Autun, d'Auxerre, de Beaune, de Chalon-sur-Saône, de Dijon, du Creusot-Montceau, de Mâcon, de Nevers et de Sens.c=htt
Édition du Jeudi 30 septembre 2004 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr