Édition du mercredi 27 mars 2019


Imprimer Imprimer

Mobilités : lancement d'une plateforme consacrée aux « solutions innovantes » dans les territoires

Alors que les sénateurs examinent actuellement le projet de loi d'orientation des mobilités (LOM), la ministre des Transports, Élisabeth Borne, a lancé, la semaine dernière, une plateforme collaborative - nommée « France mobilités » - consacrée au déploiement de solutions innovantes de mobilité dans les territoires, en particulier ruraux et périurbains.
Cette plateforme est une « démarche partenariale et collective » conçue pour « soutenir l’expérimentation et le déploiement de projets concrets répondant aux besoins de mobilité de nos concitoyens », explique la ministre sur le site de France mobilités.
Ce dernier vise à faire connaître les territoires ayant réalisé ou programmant des « projets innovants de mobilité », que ce soit aussi bien pour développer le covoiturage, le transport à la demande, les navettes autonomes ou encore le vélo et la mobilité solidaire pour les plus modestes… Dans ce cadre, il met en avant « tous les acteurs proposant ces types de solutions », que ce soient les collectivités, les entreprises, les start-up ou les associations.

Soutien à l’ingénierie pour les territoires ruraux
Selon le ministère de la Transition écologique et solidaire, « plus de 70 territoires et 320 porteurs de solutions sont d’ores et déjà référencés » sur cette plateforme qui pourra encore s’enrichir puisque les collectivités et les autres acteurs peuvent s’y référencer. On y retrouve des projets divers et variés allant des véhicules d’autopartage en Ardèche et de service de covoiturage du quotidien en Isère aux navettes maritimes et téléphériques urbains en Corse, en passant par la création de « Maison des mobilités et du vélo » en Côte d’Or.
Le ministère ambitionne ainsi de permettre à tous les territoires de « s’inspirer de solutions déployées ailleurs, de bénéficier d’un retour d’expérience sur les meilleures offres répondant à leurs besoins, et de conseils sur les bonnes pratiques ».
Pour les territoires ruraux, cette plateforme constitue également un point d’entrée pour toutes les informations sur le soutien à l'ingénierie que met en œuvre l’État, à travers notamment le Cerema, l’Ademe et la Banque des Territoires. Des cellules régionales doivent également apporter une aide utile sur cette problématique. Mais celles-ci sont « pour l’heure encore en construction », indique la plateforme. Les cellules des régions Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie et Pays-de-la-Loire, qui font figure de pilotes, doivent être lancées mi-2019. Les autres seront déployées jusqu’en 2020.

Accéder à la plateforme.
Édition du mercredi 27 mars 2019 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr