Édition du mercredi 24 juillet 2019


Imprimer Imprimer

Banques : seules 6 613 communes sont équipées d'un distributeur de billets, selon la Banque de France

Dans un rapport, publié hier, la Banque de France a établi un « état des lieux de l’accès aux espèces sur le territoire métropolitain ». Globalement, il en ressort que l’accessibilité aux 52 697 distributeurs automatiques de billets (Dab), répartis dans 6 613 communes (- 67 communes en trois ans), est jugée « très bonne » par l'institution : 98,9 % de la population « résident soit dans une commune équipée d’au moins un distributeur, soit dans une commune située à moins de 15 minutes en voiture de la commune équipée la plus proche » (la moyenne est située à huit minutes).
Les communes ne sont, toutefois, pas logées à la même enseigne. Si celles de plus de 5 000 habitants disposent presque toutes d’au moins un Dab, la quasi-intégralité de celles de moins de 1 000 habitants n’est pas équipée (0,9 % des communes de moins de 500 habitants en ont au moins un à leur disposition). Résultat, les inégalités d'accès aux distributeurs sont conséquentes : « 3,6 millions d’habitants âgés de 15 ans et plus vivent dans une commune équipée d’un automate unique, tandis que 31 millions d’habitants vivent dans une commune comptant plus de cinq automates ». Pour pallier l’absence de Dab, l’accès de la population aux espèces peut être complété par des points privatifs. Fin 2018, il en existait 23 323 en métropole, répartis dans 13 791 communes. 80 % de celles-ci comptent moins de 5 000 habitants.
À l’échelle de l’intercommunalité cette fois, 99,7 % des EPCI sont équipés d’au moins un distributeur (97,4 % en ont au moins deux). « Seuls quatre » des 1 245 EPCI manquent à l’appel et « ne comptent aucun automate de retrait sur leur territoire ». Tous sont situés dans le quart nord-est de la France, deux sont situés dans le seul département de la Meuse : il s’agit des communautés de communes du Canton d'Oulchy-le-Château (Aisne), du Pays de Sânon (Meurthe-et-Moselle), Côtes de Meuse Woëvre (Meuse) et Entre Aire et Meuse - Triaucourt-Vaubécourt (Meuse).

Des déserts bancaires
Les disparités sont, en effet, bien plus fortes et visibles quand les taux d’équipement en Dab sont analysés à l’échelle des départements. « Selon les départements, entre 39,7 % et 100 % de la population réside dans une commune équipée d’un automate de retrait ». De façon logique, plus le département est urbanisé et le nombre d’habitants élevé, plus le nombre de Dab installés sera conséquent. C’est ainsi que Paris et les départements de la petite couronne (Seine-Saint-Denis, Hauts-de-Seine et Val-de-Marne), et la façade méditerranéenne de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur (Bouches-du-Rhône, Var et Alpes-Maritimes) « affichent des taux d’équipement supérieurs à 95 % ». À l’inverse, les cinq départements dans lesquels « moins de la moitié de la population réside dans une commune équipée d’un automate de retrait (Creuse, Haute-Saône, Meuse, Lot et Yonne) sont des départements ruraux qui figurent parmi ceux ayant les taux d’urbanisation les plus faibles ».

600 000 personnes domiciliées à plus d’un quart d’heure d’un distributeur
Qu’en est-il, enfin, du temps de trajet qui sépare le domicile d’une personne vivant dans une commune non équipée en distributeur du Dab le plus proche ? « Seules » 600 000 personnes âgées de 15 ans et plus vivent dans une commune située à plus de 15 minutes en voiture de la commune équipée la plus proche, indiquent les auteurs du rapport. Six fois plus, soit 3,6 millions sont domiciliées à plus de dix minutes.
Quand la route s'élève, dans certains départements montagneux, le temps de trajet est parfois plus de deux fois supérieur à la moyenne (8 minutes) : la Corse-du-Sud affiche ainsi le temps de trajet le plus élevé (19 minutes), suivie des Alpes-Maritimes (18 minutes), de la Haute-Corse (17 minutes), de la Lozère (12 minutes) et des Alpes-de-Haute-Provence (12 minutes).
Dans les cas les plus extrêmes, 47 communes (3 413 habitants de 15 ans et plus) sont « situées entre 40 et 61 minutes de trajet de la commune équipée la plus proche » et 175 communes (20 508 habitants de 15 ans et plus) sont « situées entre 30 et 61 minutes de la commune équipée la plus proche ».
Les inégalités d’accès aux espèces, un des symboles de la fracture territoriale en France, avaient été dénoncées par les Gilets jaunes au début du mouvement. Le 21 novembre, une proposition de loi visant à lutter contre la désertification bancaire, déposée par Éric Gold (RDSE, Puy-de-Dôme) et plusieurs de ses collègues, avait été adoptée au Sénat. L’Assemblée n’y a, pour l'heure, pas donné suite.
Ludovic Galtier
Télécharger le rapport de la Banque de France.
Édition du mercredi 24 juillet 2019 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France