Édition du jeudi 17 juillet 2003


Imprimer Imprimer

Le Plan propose de donner plus de pouvoir aux agglomérations au détriment des maires pour établir les schémas d'habitat, d'aménagement et de transport des grands centres urbains

L'idée de péages urbains destinés à désengorger les centres-villes, déjà mise en pratique à Londres ou en Norvège, a été relancée en France mercredi dans un rapport rendu public par le Groupe de concertation sur les transports urbains du Commissariat général du Plan. La part de marché de la voiture ne cesse de croître en ville, au point que la part des transports collectifs "pourrait encore baisser de 12 à 8% à l'horizon 2020", diagnostique ce Groupe mis en place en janvier 2002 par le gouvernement Jospin et présidé par l'ex-maire PS de Strasbourg Roland Ries. Aussi, pour tenter d'inverser la tendance, fait-il une série de propositions concernant les politiques de transports urbains de demain, dont "l'introduction progressive de différentes formes de péage urbain". "Cette mesure de régulation suscite des réticences, mais il semble en tout cas nécessaire de lever les contraintes juridiques qui pèsent sur sa mise en place et de favoriser les expérimentations locales", selon le rapport L'intérêt du péage urbain "est double : il apporte des ressources financières supplémentaires aux collectivités locales et constitue un moyen de régulation de la mobilité très efficace, notamment si les péages sont conçus pour peser sur les comportements de mobilité dans les zones les plus congestionnées". Les péages pourraient être définis en fonction des congestions constatées : par zones, ou même différenciés selon les périodes. La ville de Londres a mis en place un péage urbain depuis le 17 février 2003, les automobilistes traversant la capitale britannique devant s'acquitter d'une taxe quotidienne. Les villes norvégiennes d'Oslo et Trondheim ont également instauré un tel dispositif. "L'expérience montre qu'il y a des effets positifs à la mise en place de ces péages, même si électoralement ça n'est pas gagné", a commenté lors d'un point de presse Roland Ries. Si ce type de mesure vaut plutôt pour le long terme, le rapport préconise à plus brève échéance de "transformer radicalement la gestion du stationnement", un outil jugé actuellement "sous-exploité" mais qui pourrait avoir des effets incitatifs sur l'usage de tel ou tel mode de transport. Le Plan propose de transférer l'ensemble des compétences de stationnement vers les structures intercommunales (au détriment des communes), plus capables, selon lui, de mettre en place une cohérence entre modes de transport à l'échelle d'une vaste agglomération. Suivant la même idée, il prône de renforcer la loi SRU (solidarité et renouvellement urbains) en donnant plus de pouvoir aux agglomérations au détriment des maires pour établir les schémas d'habitat, d'aménagement et de transport des grands centres urbains. Le rapport préconise aussi de créer des structures de coordination régionale qui garantissent la cohérence des politiques de transport urbain au niveau des régions, et de baisser les coûts des systèmes de transports collectifs. Il estime enfin que devraient être promus des modes de transport alternatifs à l'automobile classique (location de courte durée, "voitures partagées", taxis, etc.) non seulement au niveau local mais aussi "par des mesures d'incitation financière et de compensation de la part des pouvoirs publics nationaux".c=http://www.upgra
Édition du jeudi 17 juillet 2003 image
Journal Officiel

Journal Officiel du jeudi 17 juillet 2003

Premier ministre
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France