Édition du Lundi 20 janvier 2003


Imprimer Imprimer

Metaleurop : Jean-Paul Delevoye veut "réduire la triple fracture" économique, sociale et environnementale liée à une fermeture paraissant inévitable

Une quinzaine d'élus de la communauté d'agglomération d'Hénin-Beaumont, qui s'inquiètent de la probable fermeture de l'usine Metaleurop de Noyelles-Godault, ont rencontré samedi Jean-Paul Delevoye à la préfecture d'Arras (Pas-de-Calais). Le ministre de la Fonction publique et de l'aménagement du territoire a estimé "totalement inacceptable" la décision du groupe Metaleurop de ne plus octroyer de nouveaux financements à l'usine qui compte quelque 830 salariés, lors du point presse qui a suivi cette entrevue. La fermeture prochaine de l'usine, qui produit du plomb et du zinc, représenterait une catastrophe sociale et économique pour l'agglomération d'Hénin-Beaumont et de Carvin, près de Lens, déjà fortement frappée par le chômage. Vendredi, le conseil d'administration du groupe Metaleurop a annoncé sa décision "de ne plus octroyer de nouveaux financements" à sa filiale de Noyelles-Godault. "Et ce, afin d'assurer la stabilité financière du groupe", ont souligné les administrateurs. Metaleurop Nord plomberait les comptes du groupe qui a présenté des pertes cumulées de 97 millions d'euros en 2001 et 2002 pour sa filiale nordiste, selon les chiffres communiqués par la direction. Le ministre de la Fonction publique, ancien président de l'AMF, a tenu à rassurer les élus et les salariés du soutien de l'Etat pour "réduire la triple fracture" économique, sociale et environnementale liée à cette fermeture qui paraît inévitable. "Nous partons vers un bras de fer. Il y a des procédures judiciaires qui peuvent être engagées", a déclaré Jean-Paul Delevoye en promettant la mise en place d'une "cellule de suivi permanent" du dossier. La mobilisation des élus du Pas-de-Calais face au licenciement programmé des 830 salariés de Metaleurop et d'au moins un millier d'emplois liés est très forte. "C'est une catastrophe pour ce secteur qui compte déjà 25% de chômeurs", a estimé Albert Facon, député socialiste et président de la communauté d'agglomération d'Hénin-Beaumont. Les élus, qui doivent se réunir lundi soir, menacent de démissionner de leurs fonctions. Le site Metaleurop de Noyelles-Godault, qui est la plus grosse fonderie d'Europe, est un des points noirs pour la pollution industrielle dans le Pas-de-Calais.
Édition du Lundi 20 janvier 2003 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr