Édition du lundi 18 février 2013


Imprimer Imprimer

Très haut débit : communes et intercommunalités demandent le maintien de leur compétence télécom

Les associations d’élus ont fait part de leurs observations sur le projet de « feuille de route » gouvernementale sur le très haut débit (voir Maire info du 31 janvier). Les remarques des associations ont plus particulièrement insisté sur le rôle des communes et intercommunalités en matière d’aménagement numérique des territoires. Le projet de loi sur la décentralisation prévoit en effet de leur retirer la compétence télécom pour les réseaux à venir. Dans une contribution adressée au gouvernement (1), l’Association des maires de France rappelle que les communes et intercommunalités sont « à l’origine de nombreux réseaux d’initiative publique » et qu’elles ont « toute leur place dans le déploiement du très haut débit ». A ce titre, elles doivent être « représentées dans les instances de concertation locales et les structures de pilotage nationales prévues dans le projet de « feuille de route » (comités locaux d’aménagement numérique, structure nationale de pilotage…) et être associées à la rédaction des schémas directeurs territoriaux d’aménagement numérique ». Une préoccupation également relayée par l’Association des maires des grandes villes de France, l’Association des communautés urbaines de France et l’Assemblée des communautés de France qui, dans un communiqué commun, ont insisté sur la nécessité « d’adapter la programmation du THD aux réalités territoriales » et ont suggéré que la « feuille de route » « s’inspire des dispositions en matière de coordination des politiques publiques, prévues par le projet de loi sur la décentralisation, pour définir l’articulation des interventions des collectivités dans le domaine stratégique du THD ». Sur les aspects techniques, les associations se sont globalement déclarées satisfaites des mesures destinées à fiabiliser les intentions d’investissement des opérateurs et à lier l’extinction du réseau cuivre à la création d’un réseau 100% fibre optique. L’AMF a demandé, pour sa part, que les mairies et écoles aujourd’hui privées de haut débit soient en tête des sites prioritaires mentionnés par la « feuille de route ».
La position de l’Etat doit être adoptée définitivement le 28 février, à l’occasion d’un séminaire gouvernemental consacré au numérique.
O.D.

(1) Voir sur amf.asso.fr rubrique Télecoms
Édition du lundi 18 février 2013 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France