Édition du lundi 12 juillet 2010


    Imprimer Imprimer

Infrastructures sportives couvertes: retard «alarmant» de l'équipement de la France selon un rapport de l'Assemblée nationale

Selon le rapport de la mission sur les grandes infrastructures sportives, rédigé par Bernard Depierre, la France accuse un retard «alarmant» dans le domaine des grands équipements couverts qui hypothèque sa capacité à accueillir d'importants évènements sportifs. Selon ce rapport, «les échecs successifs des candidatures françaises à l'organisation de plusieurs grandes compétitions internationales en salle constituent un signal alarmant du déficit de notre pays en grandes infrastructures couvertes». Ainsi, la France ne dispose en effet que d'une salle de plus de 10.000 places, le Palais omnisports de Paris-Bercy (POPB), contre 18 en Allemagne et 12 en Espagne. Construit en 1983, il figure seulement au 26e rang des plus grandes salles européennes avec une capacité de 14.500 places. Si «les collectivités territoriales jouent d’ores et déjà un rôle déterminant dans le financement du sport et des équipements sportifs», le document souligne que «l'investissement public de l'État et des collectivités territoriales est indispensable (...) dans un contexte où les financements exclusivement privés d'infrastructures sportives couvertes ne paraissent pas envisageables». Selon la mission, «à court et moyen terme, l’intervention des collectivités territoriales restera déterminante dans le cadre d’une politique visant à doter la France des grands équipements sportifs couverts qui lui manquent, que ce soit à travers une maîtrise d’ouvrage publique ou un contrat de partenariat public-privé (PPP)». Le document demande aussi «de veiller à ce que la réforme des collectivités territoriales et la clarification nécessaire de leurs compétences s’effectuent de manière à pérenniser leur intervention dans le domaine du sport, y compris au moyen de financements croisés.» Et précise que «l’article 35 du projet de loi initial de réforme des collectivités territoriales, actuellement en discussion devant le Parlement, énonce les principes qui devraient guider la rédaction d’une loi ultérieure, chargée de clarifier la répartition des compétences entre les départements et les régions, ainsi que d’encadrer le recours, parfois excessif, des collectivités territoriales aux cofinancements.» Pour accéder au rapport, utiliser le lien ci-dessous.
Édition du lundi 12 juillet 2010 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France