Édition du mardi 4 juin 2019


Imprimer Imprimer

Prévention de la délinquance : les thèmes au menu de la concertation avec les élus en juin

Le Premier ministre l’avait annoncé lors de la réunion, le 11 avril, du Comité interministériel à la prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR, lire Maire info du 12 avril) : le gouvernement entamera, à partir d’aujourd’hui et jusqu’à la fin du mois, la concertation avec les élus locaux sur la nouvelle stratégie nationale de prévention de la délinquance. Celle-ci s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan « Prévenir pour protéger » qu’Edouard Philippe a présenté il y a un an à Lille (lire Maire info du 26 février 2018). Ce plan, qui mise fortement sur la prévention et s’appuie en partie sur les collectivités territoriales dans ce domaine, avait été suivi de l’élaboration d’une circulaire sur l’information des maires en matière de prévention de la radicalisation violente (lire Maire info du 14 novembre 2018).
La « réunion de lancement » de la concertation avec les élus, organisée ce mardi à l’Hôtel Matignon, devrait permettre à l’État et aux élus d’arrêter la liste définitive des thèmes qui seront abordés. Le gouvernement a d’ores et déjà établi un programme de cinq réunions thématiques : la « gouvernance locale », le 6 juin, avec une volonté de la « simplifier », de « veiller à l’équilibre des compétences et favoriser l’articulation entre les partenaires » ; la « tranquillité publique », le 12 juin, avec notamment l’objectif de « recourir à une médiation sociale renouvelée (médiation itinérante, de nuit) » ; « Les jeunes exposés à la délinquance » seront au menu de deux réunions, les 18 juin et 25 juin, pour notamment « adapter les interventions précoces auprès des plus jeunes », « développer l’intervention des élus locaux en direction des familles et favoriser l’accompagnement parental », « prévenir la récidive des jeunes ». La prise en charge des « personnes vulnérables » sera abordée le 27 juin avec l’objectif d’« impliquer les élus dans le repérage la protection, et la prise en charge des personnes vulnérables, dont les femmes victimes de violences et les personnes âgées.
L’animation de cette concertation a été confiée au CIPDR. Outre les ministères de la Justice, de l’Intérieur et des Outre-Mer, une douzaine de présidents d’associations d’élus sont conviés aux travaux (AMF, ADF, Régions de France, AdCF, France urbaine, FFSU, APVF, AMRF, Villes de France, Ville et banlieue de France, Anem et ANETT – élus des territoires touristiques). À l’issue des échanges avec les élus, le gouvernement devrait arrêter sa nouvelle stratégie nationale de prévention de la délinquance. Désireux de « mieux travailler avec les maires et les polices municipales », selon les propos du Premier ministre lors du CIPDR du 11 avril, il pourrait également dévoiler ses intentions en matière d’évolution du continuum de sécurité en précisant les suites qu’il entend donner au rapport des députés Alice Thourot et Jean-Michel Fauvergue, remis à l’automne 2018, qui formulait des propositions pour « mieux articuler » le travail des forces de l’ordre nationales, des polices municipales et des entreprises de sécurité privées (lire Maire info du 12 septembre 2018).
Xavier Brivet
Édition du mardi 4 juin 2019 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France