Édition du mercredi 4 juillet 2018


Imprimer Imprimer

Inondations : un guide propose des pistes face aux risques concernant les établissements de santé

Le Centre européen de prévention du risque d’inondation (Cepri) vient de publier, la semaine dernière, un guide traitant du « secteur de la santé face au risque d’inondation ». Son objectif est de contribuer à une « plus grande prise de conscience de l’ensemble des acteurs » et faire avancer une problématique : « Les acteurs de la santé sont-ils prêts à faire face au risque d’inondation qui menace leur activité ? Et comment accompagner les élus des territoires concernés ? »
Destinée en priorité aux représentants des collectivités territoriales des territoires susceptibles d’accueillir des établissements de santé en zone inondable (ou qui seraient impactés par une inondation), ce guide donne des pistes et des « solutions toutes faites » permettant de mettre en place des mesures réduisant la vulnérabilité de ces établissements. Basé sur l’expérience issue de diverses catastrophes, il propose également des ressources pour une meilleure prévention du risque ainsi qu’un guide d’autodiagnostic exhaustif.
« Si une évaluation préliminaire évalue à 2 500 le nombre d’établissements de santé en zone inondable, rappellent les auteurs du guide, on peut estimer que le nombre de structures de santé potentiellement concerné par une inondation est encore bien plus important du fait des impacts indirects liés notamment à leurs flux d’approvisionnement (électricité, eau potable, chauffage urbain…) ou à leur accessibilité. »
Lors d’une inondation, ce sont toutes les composantes d’un territoire qui peuvent être impactées, prévient le guide : habitat, services publics, infrastructures et réseaux techniques, entreprises, zones agricoles, patrimoine, espaces naturels. « L’expérience montre qu’il faut des semaines voire des mois pour retrouver un fonctionnement normal du territoire et que le montant de ces dommages est toujours important », expliquent les auteurs de la publication.
C’est pourquoi ils proposent notamment de déterminer les scénarios d’inondation de l’établissement concerné, de choisir des missions prioritaires, de déterminer des orientations et objectifs pour l’élaboration du plan inondation…
Ainsi, le guide enjoint les collectivités à attirer l'attention des acteurs du domaine de la santé sur cette problématique afin « d'identifier des solutions permettant de réduire la vulnérabilité de ces structures » de santé, sachant que « le contexte de la gestion du risque d’inondation est complexe et particulier à chaque territoire ». « En période d’inondation, les décisions sont prises rapidement dans un contexte parfois dégradé, il est donc préférable que la situation ait été anticipée, au moins sur le plan organisationnel », conseille le Cepri qui souligne que « les gestionnaires des établissements de santé sont clairement des acteurs à ne pas oublier lors des réflexions engagées pour élaborer ou réviser les SLGRI (stratégie locale de gestion du risque inondation), et lors de la construction d'un Papi (programme d'actions de prévention des inondations) ».
Le Cepri constate, par exemple, l’importance de mobiliser rapidement une cellule d’urgence médico-psychologique dans une telle situation mais aussi de mettre en place un dispositif durable de soutien et d’assistance après la crise et dans la durée.
A.W.

Télécharger le guide.
Édition du mercredi 4 juillet 2018 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr