Édition du mardi 28 septembre 2010


Imprimer Imprimer

7,8 millions de personnes, soit 13 % de la population des ménages, vivent en dessous du seuil de pauvreté (949 euros par mois) en 2008

En 2008, selon l’enquête "Revenus fiscaux et sociaux" publiée aujourd’hui par l’INSEE (1), «le niveau de vie médian s’élève à 19.000 euros annuels en France métropolitaine, soit une progression en euros constants de 1,7% en un an. Les 10% des personnes les plus modestes ont un niveau de vie annuel inférieur à 10.520 euros tandis que pour les 10% les plus aisées, ce niveau est d’au moins 35.550 euros, soit 3,4 fois plus». Ainsi, en 2008, «la moitié des personnes disposent d’un niveau de vie annuel inférieur à 18.990 euros et 13% de la population des ménages vit en dessous du seuil de pauvreté en 2008». Le seuil de pauvreté, qui correspond à 60% du niveau de vie médian de la population, s’établit à 949 euros par mois. En 2008. 7,8 millions de personnes vivent en dessous de ce seuil «dont la moitié a un niveau de vie inférieur à 773 euros mensuels. Le taux de pauvreté s’élevait à 13,4% un an auparavant et a donc perdu 0,4 point». La pauvreté touche 30% des familles monoparentales. «Ces familles sont celles dont le niveau de vie médian est le plus faible. La moitié des personnes pauvres vivant au sein d’une famille monoparentale ont un niveau de vie inférieur à 760 euros par mois. De façon globale, le taux de pauvreté augmente avec le nombre d’enfants au sein du ménage». Par rapport aux années précédentes, les auteurs de l’étude font observer que «l’absence de revalorisation des ressources des allocataires au 1er juillet 2008 par la CNAF a permis à certains ménages de bénéficier exceptionnellement de prestations sociales tout au long de l’année et de rehausser leur niveau de vie. Un certain nombre d’entre eux ont alors pu passer au-dessus du seuil de pauvreté. Cette situation a notamment favorisé les couples avec enfant(s): l’effet est évalué à −0,3 point sur le taux de pauvreté de ces personnes. Ceci explique un tiers de la baisse du taux de pauvreté pour les couples avec enfant(s) entre 2007 et 2008». La baisse la plus forte (−1,2 point) concerne les couples avec un enfant. Leur taux de pauvreté en 2008 est de 7,8%. Autre constat de cette étude, «ce sont les couples sans enfant qui sont les moins touchés par la pauvreté: 6,7% d’entre eux vivent sous le seuil de pauvreté tandis que 16,9% des personnes seules sont pauvres». (1) "Insee Première" n°1311, septembre 2010. Pour accéder aux données de l’étude, utiliser le lien ci-dessous.
Édition du mardi 28 septembre 2010 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France