Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du vendredi 15 mai 2009
Politique de la ville

Rénovation urbaine: premier comité national de suivi du plan de relance

Présidé par Gérard Hamel, le premier comité national de suivi du plan de relance pour la rénovation urbaine s’est tenu, le 12 mai, en présence de Patrick Devedjian, de Fadela Amara et de Pierre Sallenave. Ce premier bilan de l’action de l’ANRU montre que les 350 millions d’euros du plan de relance devraient générer plus de 4 milliards d’euros de travaux dans le BTP qui démarreront d’ici à la fin de l’année 2009: - 750 millions d’euros de demandes ont été enregistrés pour un budget spécifique plan de relance "rénovation urbaine" de 350 millions d’euros; - 181 millions d’euros de subventions ont été attribués en Ile-de-France et 169 millions d’euros en régions; - 72% des crédits ont été affectés sur les quartiers prioritaires. Les 350 millions d’euros du plan de relance permettront de réaliser notamment: - 12.000 constructions de logements sociaux; - 23.000 réhabilitations; - 20.000 résidentialisations; - 160 opérations d’aménagement; - 100 équipements publics; - 12 opérations commerciales; - 80 opérations d’ingénierie. Parmi les sites identifiés par l’ANRU: - Villetaneuse, où le plan de relance contribue pour plus de 138.000 euros dans le quartier Nord; - Anzin, où le plan de relance contribue à hauteur de 161.700 euros; - Wattrelos, où le plan de relance contribue à hauteur de 686.900 euros. Le comité s’est fixé comme objectif de faire un point régulier et rigoureux de l’état d’avancement du plan de relance sur les sites de la rénovation urbaine et de rendre compte de l’utilisation des crédits. Ce comité associe les partenaires présents en comité d’engagement de l’ANRU, les préfets en qualité de délégués territoriaux, les élus et acteurs de terrain directement concernés par le plan de relance. Le Programme national de rénovation urbaine (PNRU), engagé en 2003 et géré par l’ANRU, vise à rénover les quartiers classés en zones urbaines sensibles (ZUS). Ce programme bénéficie d’un financement total de 12 milliards d’euros sur 8 ans, qui génèrent environ 40 milliards de travaux. Grâce au financement supplémentaire apporté par le plan de relance, l’ANRU pourra à la fois anticiper en 2009 des travaux programmés pour les années suivantes et à relancer des projets qui étaient bloqués ou avaient été revus à la baisse pour des motifs financiers plutôt que techniques. Ces financements vont donc accélérer le programme de rénovation urbaine.
S'ABONNER GRATUITEMENT NOUS ÉCRIRE
PARTAGER
IMPRIMER


Retrouver une édition

Sur le site de l'AMF
Accéder au site