Édition du jeudi 25 janvier 2018


    Imprimer Imprimer

Politique de la ville : les modalités du plan de « mobilisation nationale » précisées

Alors qu’Emmanuel Macron annonçait, en novembre dernier, l’élaboration d’un plan de mobilisation nationale en faveur des quartiers prioritaires et de leurs habitants (lire Maire info du 15 novembre 2017), le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, en précise les dispositions dans une circulaire publiée hier et adressée aux préfets.
En attendant les premières annonces prévues en mars, celle-ci définit ainsi les objectifs et les modalités d’association des parties-prenantes à la co-construction de la feuille de route présidentielle pour la politique de la ville autour de deux axes : « La mobilisation autour des 40 ans de la politique de la ville avec la labellisation d’actions et l’organisation d’évènements nationaux projetés en région » (lire Maire info du 6 octobre 2017) ainsi que « la co-construction locale et citoyenne dans les territoires via les conseillers citoyens, la mobilisation des forces vives des territoires pour la politique de la ville et l’animation d’ateliers territoriaux en lien avec les groupes nationaux mis en place auprès des ministres ».
Dans une série d’annexes, le ministre de la Cohésion des territoires propose un guide pour labelliser les actions « remarquables » au niveau local dites « 40 ans de la politique de la ville, inventons les territoires de demain » qui parlent des quartiers, font parler les habitants et les acteurs de terrain et promeuvent une image positive des quartiers et de leurs habitants (progrès accomplis, parcours de réussite, etc.) mais qui montrent aussi « l’apport de la politique de la ville aux habitants des quartiers et à la société française toute entière ».
« Des collectivités locales, des associations, des conseils citoyens, des bailleurs, des établissements scolaires, etc. » peuvent bénéficier de ce label dans le cadre d’expositions, de reportages, de témoignages, de manifestations culturelles… à condition que ces actions soient réalisées entre le 1er novembre 2017 et le 30 octobre 2018, la date limite de candidature étant fixée au 31 mai prochain.
Jacques Mézard y annonce, en outre, le lancement d’un appel à manifestation d’intérêt pour accueillir et porter quatre rendez-vous thématiques (1) qui auront lieu « en région », « dans quatre sites, communes ou EPCI volontaires pour les accueillir ».
L’objectif est de « réunir les élus, les professionnels et techniciens de la politique de la ville, les associations, les habitants, les entreprises autour de travaux qui nourriront et consolideront la réflexion pour une nouvelle politique de la ville », précise le ministre qui a fixé la date limite de dépôt des projets au 31 janvier 2018.
Par ailleurs, Jacques Mézard définit, dans cette circulaire, les modalités de co-construction du plan de mobilisation générale. L'élaboration du plan devra s’appuyer, au niveau national, sur un « conseil présidentiel des villes qui réunira tous les trimestres autour du président de la République des personnes issues des quartiers aux profils et aux parcours variés » qui « aura un rôle de suivi, d’alerte mais également de relais de l’action menée ». 
Au niveau local, la mobilisation devra s’appuyer sur l’association et la consultation des conseils et des conseillers citoyens. Ces derniers ont été sollicités, en décembre, via un questionnaire en ligne établi sur six thématiques (emploi, formation, orientation, éducation, culture, mobilité) et une rencontre nationale d’une centaine de conseillers citoyens (et dont le compte-rendu est consultable en ligne).
Afin de « mobiliser les forces vives des territoires pour les quartiers prioritaires », le ministre rappelle qu’il souhaite que cette mobilisation nationale se traduise, dans les territoires, par « des phases de consultations avec les acteurs essentiels de la politique de la ville » : collectivités, associations, bailleurs, conseils citoyens, Caisse des dépôts, signataires des contrats de ville, adultes-relais, services publics de proximité en premier lieu, les établissements scolaires, la CAF, la Poste, Pôle Emploi et les missions locales ou encore les maisons de quartier.
Outre la consultation des élus locaux, Jacques Mézard demande la mise en place d’un à trois ateliers thématiques territoriaux « afin d’alimenter les groupes de travail nationaux, qui doivent remettre leurs travaux d’ici début mars ».
A.W.

Télécharger la circulaire.
Consulter le compte-rendu de la rencontre nationale des conseillers citoyens.
(1) Ces rendez-vous débuteront en mars 2018 avec le thème « Des opérations « habitat et vie sociale » au nouveau programme national de renouvellement urbain ». Suivront en avril, « les quartiers ne sont pas des déserts culturels ; en mai, « la politique de la ville : une politique innovante ? » ; en juin, « des acteurs engagés et des professionnels au service de l’humain ».
Édition du jeudi 25 janvier 2018 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France