Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du mercredi 14 mars 2007
Politique de la ville

La région Ile-de-France engage un milliard d'euros sur trois ans pour rénover 135 quartier prioritaires avec l'ANRU

Le conseil régional d'Ile-de-France a engagé mardi un milliard d'euros sur sept ans pour la rénovation de 135 «quartiers prioritaires» dans la région, en partenariat avec l'ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine). Cette subvention, sur la période 2007-2013, a été adoptée à l'unanimité des élus régionaux, seuls les conseillers FN n'ayant pas participé au vote. Au total, ce sont 14,2 milliards qui seront engagés pour la rénovation de ces 135 quartiers, dont 4 milliards d'euros par l'Etat, plus l'engagement financier de collectivités (communes, départements...). Via cet engagement financier, la région veut «faire reculer les précarités et les inégalités» et «éviter les quartiers en relégation», a précisé à l'AFP Jean-Luc Laurent, vice-président (MRC) du conseil régional, chargé du logement et de l'action foncière. Sur ces 135 quartiers, la région a soumis son engagement à condition, à savoir «le maintien et le développement des services publics», avec notamment la présence de bureaux de poste, de forces de l'ordre ou de transports collectifs, a précisé M. Laurent. En 2007, la région va par exemple co-financer la création d'un commissariat à Clichy-sous-Bois, cette commune de Seine-Saint-Denis où avaient démarré les émeutes de banlieue à l'automne 2005. Ce commissariat devrait à terme compter 151 fonctionnaires. «La République doit être présente partout et pour tous», a insisté M. Laurent. Parmi ces quartiers prioritaires définis par la région avec l'ANRU on trouve notamment Les Tarterêts à Corbeil-Essonne (Essonne), les Pyramides à Evry (Essonne), les cités Karl Marx ou Paul Eluard à Bobigny (Seine-Saint-Denis), ou encore les 4.000 à La Courneuve (Seine-Saint-Denis).
S'ABONNER GRATUITEMENT NOUS ÉCRIRE
PARTAGER
IMPRIMER


Retrouver une édition

Sur le site de l'AMF
Accéder au site