Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du jeudi 7 janvier 2021
Plan de relance

Bâtiment : gouvernement et fédérations professionnelles prennent des engagements pour accélérer la relance

Plusieurs ministres réunis avant-hier ont fait le point sur les mesures de relance de l'activité dans le secteur du BTP, accompagnés par les fédérations professionnelles. Tour d'horizon des mesures annoncées. 

Ce sont quatre ministres (Économie, Travail, Logement et PME) qui ont réuni le 5 janvier les représentants des fédérations professionnelles du bâtiment et des travaux publics afin de prendre « des engagements forts pour l’emploi et la formation professionnelle ». 

France Relance

Les ministres ont rappelé que le plan France Relance prévoit de consacrer 10 milliards d’euros à la relance du secteur du bâtiment, dont près de 70 % seront dédiés à la rénovation énergétique des bâtiments publics et privés. «  À cela s’ajouteront les cofinancements publics ou privés, (…), comme le plan d’investissement du Ségur de la Santé, l’accélération de certains projets d’infrastructures ou l’aide à la relance de la construction durable qui doit permettre de lutter contre l’artificialisation des sols et l’étalement urbain. »  Le communiqué du gouvernement rappelle également que les dispositifs PTZ (prêts à taux zéro) et Pinel sont « maintenus en 2021 ». 
Ce sont déjà quelque 4 200 projets de rénovation des bâtiments publics de l’État qui ont été retenus dans la foulée de l’appel à projets, pour un total de 2,7 milliards d’euros de travaux. La sélection s’est faite, souligne le communiqué, de façon à « favoriser les artisans, les TPE et les PME ». 
Côté collectivités territoriales, le gouvernement rappelle qu’il a fléché « début décembre »  1,3 milliard d’euros (dans le cadre de la Dotation de soutien à l’investissement local) que les préfets seront chargés de distribuer. Les projets seront sélectionnés en ce début d’année pour une notification des marchés « au plus tard fin décembre 2021 ». 
Pour ce qui concerne les logements neufs, l’État entend « encourager les maires qui délivrent des permis de construire tout en veillant à lutter contre l’artificialisation des sols ».
Des mesures de « simplification »  sont en train d’êtres prises pour favoriser la relance du secteur du BTP, dont le rehaussement du seuil de passation de marchés publics en procédure simplifiée jusqu’à 100 000 euros (lire Maire info d’hier. La loi Asap permet également que « 10 % des marchés globaux soient réservés aux PME ». 

Emploi

Du côté des fédérations professionnelles présentes, plusieurs « engagements »  ont été pris en matière d’emploi : la Fédération nationale des travaux publics (FNTP) a ainsi promis « 50 000 embauches dans les travaux publics d’ici 2022 »  et un maintien des effectifs d’apprentis en 2021 « à un niveau équivalent à celui de 2020 ». La FFB (Fédération française du bâtiment) va « reconduire »  son opération menée en 2018-2019 dans les quartiers prioritaires pour « promouvoir les métiers du bâtiment »  et recruter des jeunes. 
Reste la question qui fâche – et qui n’a pas été abordée lors de cette réunion : les collectivités locales auront-elles les moyens d’être au rendez-vous ? Depuis des mois, l’AMF comme le comité des finances locales alertent sur la diminution des capacités d’autofinancement de celles-ci, qui aura un impact direct sur leurs possibilités d’investissement. Cette question sera décisive dans les mois à venir sur la réussite de la « relance »  dans le secteur du bâtiment.

F.L.

S'ABONNER GRATUITEMENT NOUS ÉCRIRE
PARTAGER
IMPRIMER
Sur le même sujet

La plateforme Aides-Territoires lance des guichets régionaux recensant les aides du plan de relance (05/01/2021)

Plan de relance : de quels dispositifs les communes peuvent-elles bénéficier ? (17/12/2020)

Le gouvernement promet que 1% du plan de relance ira bien aux quartiers défavorisés (24/11/2020)


Retrouver une édition

Sur le site de l'AMF
Accéder au site