Édition du jeudi 2 janvier 2014


Imprimer Imprimer

La Réunion en alerte rouge

La préfecture de La Réunion a placé l’ensemble de l’île en alerte rouge ce matin, à partir de 10 h (heure de Paris), dans l’attente du passage du cyclone Bejisa. Les habitants doivent donc obligatoirement rester chez eux – sous peine d’être verbalisés –, l’aéroport Roland-Garros a été fermé, toutes les activités maritimes sont suspendues, ainsi que la distribution du courrier.
Si le cyclone n’est pas forcément le plus violent qui ait touché l’île ces dernières années, un point inquiète en revanche les prévisionnistes : c’est que la tempête se dirige droit sur La Réunion, au lieu de passer à quelques centaines de kilomètres de ses côtes comme cela avait été le cas, par exemple, pour le cyclone Dumile. En conséquence, ce sont des vents pouvant atteindre les 200 km/h qui sont attendus dans la journée, et des vagues pouvant atteindre les 10 m de hauteur.
Face à cette situation, les 24 maires de La Réunion sont sur le pied de guerre. Joint ce matin au téléphone, le directeur de l’Association départementale des maires de La Réunion, Aldo Miquel, explique à Maire info que « les PC Orsec sont en place dans toutes les communes », et que « les centres d’hébergement sont prêts à accueillir les personnes en difficulté ». Déjà ce matin, les communes de l’ouest de l’île – Saint-Paul, Étang-Salé – sont touchées « par des pluies violentes ». Sur l’ensemble du territoire, « tout est fermé, l’île est morte », explique Aldo Miquel. Quant aux maires, ils sont « sur le terrain, avec les bottes et les parkas, auprès de leurs équipes, dans les PC Orsec ».
Si le directeur de l’Association départementale ne constate « pas d’affolement », il note tout de même qu’un tel phénomène passant « pile au-dessus de l’île » constitue une situation inconnue depuis des décennies. Toutefois, les procédures sont « rodées » et les habitants habitués à des phénomènes météorologiques extrêmes. Aldo Miquel rappelle que depuis deux ans, un exercice annuel est organisé par les services de la préfecture pour tester les dispositifs à mettre en place en cas d’alerte rouge. « Tout est en ordre. »
On en saura plus d’ici demain sur l’ampleur des dégâts qui pourraient toucher l’île : l’intensité maximale du cyclone devrait être atteinte cet après-midi.

Édition du jeudi 2 janvier 2014 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France