Édition du lundi 12 septembre 2011


    Imprimer Imprimer

Découverte d'hydrocarbures au large de la Guyane: le Gouvernement considère que cette découverte «pourrait à terme représenter un potentiel économique majeur»

Après l’annonce par la société Tullow Oil de la découverte d’hydrocarbures au large de la Guyane (1), Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, Eric Besson, ministre chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique, et Marie-Luce Penchard, ministre de l’Outre-mer, ont savoir dans un communiqué qu’ils entendent «les remarques exprimées par la société Tullow Oil» qui indique que «si la présence d’hydrocarbures a effectivement été détectée, cela ne signifie pas encore l’existence d’un réservoir exploitable». Ils indiquent que le forage en cours sera mené à son terme afin de confirmer la tendance, en principe d’ici la fin de l’année 2011, et qu’il pourra être procédé «à un ou plusieurs autres forages d’exploration afin de confirmer l’existence d’un réservoir exploitable; et d’envisager l’installation d’une exploitation». Ils soulignent que, «comme c’est le cas pour le forage en cours, sous l’égide du préfet de la Guyane et des services de l’Etat, toutes les garanties de sécurité, notamment environnementales, devront être réunies pour la poursuite de cette exploration». Ils estiment que «si une exploitation d’hydrocarbures s’avère possible», elle pourrait à terme représenter un potentiel économique majeur». «Si une exploitation d’hydrocarbures s’avère possible, l’Etat veillera tout particulièrement à ce que les collectivités, les entreprises locales et plus généralement la population de la Guyane bénéficient des retombées économiques», ajoutent-ils. Dès que l’existence d’un réservoir exploitable sera confirmée, «l’Etat engagera des discussions avec l’ensemble des parties prenantes» ainsi qu'une réflexion sur l’évolution nécessaire de la législation et de la réglementation. (1) Localisé à environ 150 kilomètres au nord-est de Cayenne, le puits GM-ES-1 a été foré par un peu plus de 2.000 mètres de profondeur d'eau et atteint actuellement une profondeur de 5.711 mètres sous le niveau de la mer. Total, qui est associé à cette recherche, indique que les mesures effectuées au cours du forage du puits ont montré «l'existence de réservoirs gréseux imprégnés d'hydrocarbures liquides.» Pour accéder au communiqué de presse des ministres, utiliser le lien ci-dessous.
Édition du lundi 12 septembre 2011 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France