Édition du Jeudi 4 mai 2017


Imprimer Imprimer

En Lozère, des élus se plaignent de « l'effroyable abandon » par Orange du réseau fixe

Des élus de Lozère dénoncent « l’effroyable abandon par Orange du réseau de téléphonie fixe et par là, de l’accès à internet » dans le département, où « pratiquement aucune commune n’est épargnée », dans un courrier et une plainte dont l’AFP a eu copie mercredi.
« J’estime que le comportement d’Orange, avec lignes coupées, poteaux dangereux, fils cassés...et l’absence de services, peut conduire, dans certains cas, à des risques avérés en matière de sécurité publique et à des responsabilités juridiques », affirme le député de LR Lozère Pierre Morel-À-L’Huissier dans une lettre adressée aux maires du département, leur annonçant son intention de déposer plainte prochainement.
« Nous serons ainsi le premier département à mettre en cause la responsabilité d’Orange qui fait montre d’une carence inadmissible dans ses missions », ajoute Pierre Morel-À-L’Huissier, qui est aussi maire de Fournels, en Lozère. « Je rappelle que la téléphonie fixe est un service universel, à la différence de la téléphonie mobile, et qu’Orange a des obligations ».
« De nombreux maires m’ont interpellé et, dernièrement, Michel Guiral, maire de Saint-Sauveur-de-Peyre, m’a sollicité pour déposer un recours. Je prépare donc une plainte pénale basée sur la non-assistance à personne en danger », poursuit le député dans cette lettre.
Michel Guiral, maire de cette commune d’environ 300 habitants, a pour sa part déposé plainte samedi pour « mise en danger délibérée de la vie d’autrui » suite à des pannes du réseau de téléphonie fixe qui ont privé des habitants âgés de leur téléalarme pendant plusieurs jours.
« J’estime qu’Orange a exposé directement ces trois personnes âgées à un risque pouvant aller jusqu’à la mort ou à des blessures », déclare-t-il dans le procès- verbal de cette plainte dont l’AFP a obtenu copie.
Interrogé hier par l’AFP, Orange a répondu n’avoir « pas de commentaire à faire » sur la plainte, précisant qu’à ce jour, « il rest(ait) trois clients pour lesquels le service (était) encore dégradé et pour lesquels le service devrait être rétabli d’ici la fin de journée. Orange regrette les désagréments occasionnés ».
« Un premier dysfonctionnement sur le réseau a été signalé en février, qui a été réparé. Un second incident est intervenu un mois plus tard, également  rétabli, et auquel s’est rajouté un épisode climatique de foudre qui a considérablement endommagé le réseau le long de la voie ferrée, ce qui a rendu complexe et longue sa réparation (autorisation spécifique d’intervention) », a ajouté le groupe. (AFP)
Édition du Jeudi 4 mai 2017 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr