Édition du Wednesday 12 octobre 2016


Imprimer Imprimer

Violences contre les policiers : le gouvernement annonce plusieurs mesures de protection

Après les graves événements survenus ce week-end dans une cité sensible de l’Essonne, lors desquels des policiers ont été attaqués à coups de cocktails Molotov – l’un des policiers est encore ce matin entre la vie et la mort –, le gouvernement a été interpellé à l’Assemblée nationale hier, pendant la séance de questions au gouvernement.
Sans chercher à polémiquer, et tout en reconnaissant que la baisse des effectifs de la police a été le fait de la précédente majorité, « ce qui a fait beaucoup de mal », le député LR de l’Essonne, Franck Marlin, a demandé au ministre de l’Intérieur de faire le point sur les mesures envisagées. « Comment comptez-vous sécuriser la mission des policiers en terme d’équipements, de locaux, d’effectifs ? ».
Bernard Cazeneuve a répondu que c’est d’abord « la diminution des effectifs » qui est en cause, et qu’il « faut corriger cela » – rappelant que le gouvernement avait prévu la création de 9 000 postes « dans la police et la gendarmerie ». Il faudra également « continuer d’augmenter les crédits » alloués aux forces de l’ordre – ils devraient connaître une hausse de 15 % dans le PLF pour 2017.
Manuel Valls, le Premier ministre, a ensuite pris la parole pour répondre à une question du président du groupe socialiste, Bruno Le Roux. Celui-ci a réclamé « la plus grande fermeté » face aux délinquants qui s’attaquent aux forces de l’ordre, et demandé que tous les groupes politiques, « ensemble », reconnaissent « l’erreur qu’a été la suppression de 13 000 forces de police durant la précédente législature ». Le Premier ministre a affirmé que « l’autorité de l’État ne faiblit pas et ne faiblira pas ». Au-delà des mesures déjà décrites par Bernard Cazeneuve, Manuel Valls a assuré qu’il allait répondre à la demande des policiers qui réclament « plus de moyens de protection ». « Le ministre de l’Intérieur m’a proposé de nouvelles mesures pour sécuriser les équipages et les équipes de patrouille générale intervenant en zones sensibles. Cela prendra la forme de films anti-caillassage, voire de blindage, sur les véhicules. » Un travail sera également mené sur les tenues, « afin qu’elles soient intégralement ignifugées ». Manuel Valls a aussi évoqué l’usage des caméras « non plus seulement a posteriori mais aussi en temps réel », afin de « visualiser à distance les interventions » pour éventuellement déployer des moyens en renfort. Manuel Valls a appelé, pour les années qui viennent, à « l’union nationale » pour renforcer les moyens des forces de l’ordre. Ce sera « un effort conséquent, qui va peser sur les finances publiques ».
Côté policiers, le syndicat Alliance a « pris acte » de la volonté du gouvernement de doter les policiers de nouveaux moyens, mais « regrette » que « seules des mesures défensives soient prises alors que les policiers attendent une action offensive de la part de l’État ». Le syndicat ne retire pas son appel à une grève du zèle chez les policiers, et réclame « un Grenelle de la sécurité dans tous les départements ».
Notons enfin que l’installation des « films anti-caillassage » sur les véhicules de police n’a rien d’une nouveauté. Il y a plus de dix ans, en 2003, le ministre de l’Intérieur, un certain Nicolas Sarkozy, annonçait lors d’une conférence que les 9400 nouveaux véhicules de police et de gendarmerie qui allaient être mis en service cette année-là verraient « leur pare-brise et toutes leurs vitres sécurisées d’un film anti-caillassage ».
F.L.

Édition du Wednesday 12 octobre 2016 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr