Édition du Lundi 5 décembre 2005


Imprimer Imprimer

Les départements pourront suspendre les allocations familiales en cas de «défaillance parentale»

Le gouvernement a décidé de sévir vis-à-vis des parents n'exerçant pas leurs responsabilités. La loi de janvier 2004 prévoit déjà, en cas d'absentéisme scolaire, la possibilité pour le juge de prononcer des amendes si les procédures de conciliation échouent. Dominique de Villepin veut ajouter d'autres mesures en cas, cette fois, de défaillance manifeste et grave de l'autorité parentale. Les parents devront alors signer un «contrat de responsabilité parentale», sous l'autorité du président du conseil général et en liaison avec les chefs d'établissement. Le contenu des obligations et du suivi restent à définir. Si les parents ne respectent pas le contrat, ils risqueront une mise sous tutelle de leurs allocations familiales, voire une suspension, décidée par les départements, les sommes étant alors placées sur un compte bloqué. Cette suspension pourrait durer «de trois à six mois», selon Philippe Bas, ministre délégué à la Famille, qui insiste sur le fait qu'il ne s'agit pas d'une suppression, les allocations bloquées devant, à terme, être restituées. La durée de la suspension sera fonction «des efforts des parents».
Édition du Lundi 5 décembre 2005 image
Journal Officiel

Journal Officiel du

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr