Édition du jeudi 13 avril 2006


Imprimer Imprimer

Le nombre de délits de voie publique enregistre en mars 2006 une quasi-stagnation par rapport à mars 2005

Dans un communiqué, le ministère de l’Intérieur souligne que, «mobilisées en grand nombre sur les manifestations anti CPE depuis près d’un mois, les forces de l’ordre n’ont pu assurer toutes les missions de sécurisation prévues dans les quartiers sensibles. L’effet préventif et dissuasif sur les délinquants a donc été moindre en milieu urbain». Publiant les résultats des services de police et gendarmerie, le communiqué relève que ceux-ci ont «encore progressé en mars 2006» avec: - près de 118.000 crimes et délits résolus (+5,64% par rapport à mars 2005). Depuis 4 ans, cette progression atteindrait +26,57%. - plus de 22.700 affaires de violences contre des personnes élucidées (+14,26% par rapport à mars 2005). 11.400 individus ont été gardés à vue. Néanmoins, toujours selon ces statistiques, le nombre de délits de voie publique enregistre une quasi-stagnation: 155.641 faits (vols avec violence, cambriolages, vols d’automobiles, dégradations volontaires, etc.) ont été enregistrés, soit -0,14 % par rapport à mars 2005. Mais le ministère précise qu’en 4 ans, pour un mois de mars, le nombre baisserait de près d’un quart (-24,20 %). Enfin, le communiqué note que le nombre d’arrestations de membres de filières d’immigration irrégulière et d’employeurs d’étrangers sans titre aurait progressé de près d’un quart.
Édition du jeudi 13 avril 2006 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France