Édition du mardi 19 mars 2002


Imprimer Imprimer

Le candidat Lionel Jospin propose que le maire devienne ''l'animateur'' du contrat local de sécurité de sa commune

Lionel Jospin a proposé, lundi, aux Français un ''contrat national de sécurité'' passant par des ''adaptations'' de l'ordonnance de 1945 sur la justice des mineurs. Le droit à la sécurité ''doit être respecté'', a lancé le candidat socialiste lors de la conférence de presse de présentation de son projet. ''C'est pour moi une priorité.'' ''Je refuse l'impunité : tout délit doit trouver sa sanction'', a poursuivi Lionel Jospin. ''Je prône une action globale : il faut être dur avec le crime et dur avec les causes du crime, il faut concilier la répression et la prévention.'' Appelant à la ''mobilisation de toute la société'' contre l'insécurité, le candidat socialiste à la présidentielle a proposé un ''contrat national de sécurité''. Il a estimé qu'il fallait aujourd'hui aller ''au-delà'' des mesures mises en place par son gouvernement depuis 1997 en donnant de nouveaux moyens à la justice, à la police et à la gendarmerie. ''Ces moyens seront dégagés sur cinq ans par une loi de programme adoptée dès le début de la législature'', a précisé Lionel Jospin. Par ailleurs, le candidat socialiste a proposé une réforme des structures administratives et la création de nouvelle structures judiciaires pour mieux lutter contre la délinquance : instauration d'un ministère de la sécurité publique, création de ''juges de proximité'' pour développer la médiation pénale, renforcement du rôle du maire qui deviendrait ''l'animateur'' du contrat local de sécurité de sa commune. Surtout, Lionel Jospin s'est prononcé pour des ''adaptations'' de l'ordonnance de 1945 sur la justice des mineurs. Ce texte ''n'est pas pour moi un tabou'', a-t-il réaffirmé. Lionel Jospin entend donc étendre les procédures de comparution immédiate pour les mineurs. L'accueil de mineurs récidivistes dans des ''structures fermées'' et ''des centres de réintégration différents des prisons pour les jeunes'' sera développé, a promis le candidat. Enfin, le candidat socialiste a avancé l'idée de ''cellules sociales de suivi des adolescents et des enfants difficiles'' pour lutter contre la violence à l'école.
Édition du mardi 19 mars 2002 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France