Édition du jeudi 30 mai 2002


Imprimer Imprimer

La loi d'orientation et de programmation de sécurité intérieure créera des conseils locaux de sécurité, présidés par un élu, confirme Nicolas Sarkozy en Conseil des ministres

Nicolas Sarkozy, ministre de l’Intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales a présenté hier en conseil des ministres une communication relative aux objectifs et aux priorités de la loi d’orientation et de programmation de sécurité intérieure (voir aussi nos infos du 29 mai 2002 en lien ci-dessus). Cette loi qui sera présentée dès cet été au Parlement orientera l'action du gouvernement en matière de lutte contre l'insécurité dans les cinq prochaines années, en métropole et Outre-mer. La loi d’orientation et de programmation fixera la nouvelle architecture institutionnelle de la sécurité intérieure : le Conseil de sécurité intérieure placé sous la présidence du Président de la République déterminera les objectifs, qui seront adaptés aux besoins de chaque département par des conférences départementales de sécurité réunissant les services de l'Etat. Des conseils locaux de sécurité, présidés par un élu, garantiront l’ancrage de la politique de sécurité intérieure dans la démocratie locale. Un nouvel Office de police judiciaire sera créé pour rechercher les délinquants en fuite. Sans perdre leur spécialisation en ordre public, les forces mobiles (gendarmerie mobile et CRS) seront également employées en appui de la gendarmerie départementale et de la sécurité publique. La police de proximité sera renforcée et les missions judiciaires de la police et de la gendarmerie seront fortement développées. La loi de programmation prévoira des moyens adaptés pour atteindre les principaux objectifs de la politique de sécurité intérieure : rétablir l’autorité de l’Etat dans les quartiers difficiles, lutter contre le terrorisme et la délinquance technologique, développer la police technique et scientifique et lutter contre l'immigration clandestine. Un important effort d'équipement sera engagé pour moderniser le parc immobilier de la gendarmerie nationale et de la police nationale, remettre à niveau les moyens en transmissions et améliorer l'équipement individuel des agents (tenue de service, protection et armements). Enfin, la loi de programmation prévoira les modalités d'une modernisation de la gestion des forces de sécurité intérieure, notamment par la déconcentration de cette gestion et la mise en commun de certains moyens logistiques entre la police nationale et la gendarmerie nationale. pt>c=http
Édition du jeudi 30 mai 2002 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France