Édition du jeudi 16 janvier 2014


Imprimer Imprimer

Le Parlement européen adopte les directives « concessions » et « marchés publics »

Après plus de deux ans de débats intenses au sein des instances européennes, le Parlement européen a finalement adopté hier la nouvelle réglementation sur les marchés publics et les relations entre secteurs public et privé au sein de l’Union.
Il s’agit d’un ensemble de trois directives : la première porte sur les concessions (partenariats public-privé, délégations de service public) et les deux autres sur les marchés publics – les secteurs comme l’eau, l’énergie et les transports faisant l’objet d’un texte spécifique.
La directive concessions consacre ce qui était déjà une réalité dans la jurisprudence européenne et dans le droit français, à savoir la pratique du « in house » ou « partenariat public-public » qui permet notamment aux pouvoirs publics de déléguer des compétences à un partenaire public sans obligation de mise en concurrence. C’est le principe suivi par les sociétés publiques locales (SPL). Il faut cependant que le partenaire n’ait aucun actionnaire privé (lire Maire info du 26 avril 2013). La Fédération nationale des travaux publics, « inquiète » par la généralisation de cette pratique, a appelé hier dans un communiqué à une « transposition a minima » de ces nouvelles règles.
Par ailleurs, les organismes HLM seraient totalement dispensés des règles propres aux marchés publics. « Ces nouvelles dispositions excluent clairement du champ d’application des marchés publics les coopérations entre organismes HLM, y compris entre sociétés de droit privé (comme les entreprises sociales pour l’habitat, ESH, ou les coopératives d’HLM) disposant de participations privées », s’est félicité aujourd’hui dans un communiqué l’Union sociale de l’habitat, qui regroupe les grandes fédérations d’opérateurs du logement social.
Les nouveaux projets de réglementation visent également à faciliter l’accès des petites entreprises aux appels d’offres. Désormais, la déclaration sur l’honneur serait généralisée, et les pièces justificatives pourront être données uniquement après l’attribution du marché. Jusqu’ici, il fallait fournir un grand nombre de justificatifs sans avoir la garantie d’obtenir le marché.
Le paquet de directives doit maintenant être approuvé en « Conseil compétitivité », qui rassemble les ministres des Etats membres chargés des affaires européennes, de l’industrie et de la recherche. La nouvelle réglementation devrait entrer en vigueur dès le début de cette année, et les membres de l’Union auront deux ans pour la transposer dans leur droit national.
Édition du jeudi 16 janvier 2014 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France