Édition du Wednesday 8 juin 2016


Imprimer Imprimer

Une commission pour trouver des solutions concrètes au principe de laïcité dans la fonction publique

La ministre de la Fonction publique, Annick Girardin, a installé hier une commission sur la laïcité et la fonction publique, transversale aux trois fonctions publiques (Etat, territoriale et hospitalière).
Présidée par l’ancien ministre de la Fonction publique, Emile Zuccarelli, cette commission a « pour objectif d’apporter des réponses cohérentes et concrètes aux agents de la fonction publique et à leurs employeurs, aux questions qu’ils se posent quant à l’application de la laïcité et ses remises en cause », a expliqué la ministre.
Après avoir souligné que « beaucoup a déjà été fait », citant notamment les travaux de l’Observatoire de la laïcité et le Vade-mecum sur la laïcité élaboré l’an dernier par l’AMF, Annick Girardin a rappelé que le principe de laïcité dans la fonction publique était inscrit dans la loi relative à la déontologie et aux droits et obligations des fonctionnaires du 20 avril dernier. « Mais pour que cet engagement ne reste pas lettre morte, il est indispensable de réfléchir aux conditions de son application », a-t-elle dit en installant la commission « laïcité et fonction publique ». Cette dernière est composée de syndicalistes, de hauts fonctionnaires, d’élus et d’universitaires. Ils ont jusqu’à l’automne pour élaborer « des solutions pratiques et des outils adaptés aux problèmes que rencontrent les fonctionnaires dans leur quotidien ».
« Une grande partie des fonctionnaires souffrent du décalage entre les discours sur la laïcité et les pratiques de terrain où les demandes communautaires se multiplient. Ce décalage est profondément anxiogène et contribue à l’exaspération générale dans la fonction publique », a indiqué Annick Girardin, demandant des « solutions qui garantissent le bien-être des agents ».
La commission aura trois axes de travail, explique à Maire info le maire de Venarey-les-Laumes, Patrick Molinoz, qui représente l’AMF au sein de la commission. Cette dernière travaillera ainsi sur le comportement des fonctionnaires et sur la façon de leur faire comprendre le principe de neutralité qui s’impose à eux, sur la conduite à tenir face à certaines demandes du public et, troisièmement, sur la façon d’améliorer la culture de la laïcité au sein des services. « Le respect du principe de la laïcitié tient à la bonne compréhension de ce qu’il est », explique Patrick Molinoz, également co-président du groupe de travail laïcité de l'AMF aux côtés de Gilles Platret, maire de Chalon-sur-Saône.
Les élus ont trois autres représentants au sein de la commission : Michel Neugnot, vice-président de la région Bourgogne-Franche-Comté (ARF), Gilles Pirman, vice-président de la communauté de communes du Sénonais et conseiller départemental de l'Yonne (ADF) et Sarah Proust, adjointe au maire du 18e arrondissement de Paris.



Édition du Wednesday 8 juin 2016 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr