Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du jeudi 2 juin 2016
Marchés publics

L'AMF, l'ADF et l'ARF présentent un vade-mecum pour encourager l'approvisionnement local

François Baroin, président de l’AMF, Dominique Bussereau, président de l’ADF et Philippe Richert, président de l’ARF, ont présenté hier, dans le cadre du Congrès des maires, un vade-mecum pour « encourager l’approvisionnement local ». Objectif, « accompagner les élus qui s’engagent pour développer et préserver l’agriculture locale de qualité dans leurs territoires en sécurisant leurs démarches d’achat », a résumé François Baroin. Le document donne des conseils pratiques et méthodologiques pour la définition des besoins (à partir de la connaissance de l’offre agricole locale et de l’organisation des filières) et la rédaction des documents de la consultation dans le cadre des marchés publics. En conciliant l’interdiction du favoritisme local, posée par le droit européen et le droit national, avec l’objectif de valoriser des produits et savoir-faire locaux de qualité, de faciliter l’accès des fournisseurs de proximité aux marchés publics et de prendre en compte les exigences de développement durable. « Il manquait une boîte à outils juridique pour les élus et leurs services que ce vade-mecum vient combler en mutualisant les bonnes pratiques », a expliqué Agnès Le Brun, vice-présidente de l’AMF. « Nos filières agricoles souffrent de la crise et il est essentiel d’aider les collectivités à mettre en place une politique d’approvisionnement local pour les soutenir via notamment la restauration collective », s’est réjoui Xavier Beulin, président de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA).
Le vade-mecum présente également les principaux éléments d’une « charte de valorisation des patrimoines culinaires et agricoles »  par le biais de laquelle les trois associations invitent les communes et les intercommunalités à s’engager pour une durée de une à trois années. Les collectivités peuvent choisir des actions parmi une liste d’une quinzaine de propositions dans deux domaines : aide au développement des filières locales et sensibilisation des publics. « Les collectivités ont un rôle pédagogique qui consiste à éduquer au bon goût par le biais de la restauration collective, qu’il s’agisse des établissements scolaires ou des résidences pour personnes âgées », a souligné Dominique Bussereau. « Dans la région Grand Est que je préside, a illustré Philippe Richert, 4 millions de repas sont servis chaque année dans les 300 lycées ! Ceci permet de mesurer l’enjeu de promouvoir les circuits courts et les filières locales auquel nous allons nous atteler dans les six prochains mois en concertation avec l’ensemble des acteurs. » 
X.B.

Télécharger le Vade-mecum.
Voir l'interview de Dominique Busserau dans le cadre de la WebTV du Congrès.
S'ABONNER GRATUITEMENT NOUS ÉCRIRE
PARTAGER
IMPRIMER


Retrouver une édition

Sur le site de l'AMF
Accéder au site