Édition du mercredi 9 novembre 2005


    Imprimer Imprimer

Dexia Crédit Local et American Express présentent leur carte d'achat pour les collectivités

Les achats de moins de 150 euros représentent, pour les services de l’Etat, des collectivités locales et des établissements publics, plus des deux tiers de leur activité de commande, mais 4% seulement de la valeur des achats. Après une phase d’expérimentation qui a concerné neuf sites publics pilotes dont, pour la sphère locale, les villes de Meudon et d’Issy-les-Moulineaux ainsi que la communauté urbaine de Lyon et le bilan positif qui en a été tiré, le décret du 26 octobre 2004 (n°2004-1144) a permis la généralisation à l’ensemble des collectivités de la carte d’achat. Ce moyen de paiement constitue un outil simplifiant l'acte de commande, facile à utiliser pour les achats d’un petit montant, et une solution de paiement rapide des fournisseurs. Ce mode d’achat qui permet aussi une intégration directe dans les systèmes comptables des données de facturation agrégées périodiquement en un seul relevé est d’un fonctionnement simple. Dexia Crédit Local et American Express ont présenté hier l’accord de partenariat qu’ils ont signé pour commercialiser leur solution «co-marquée» de carte d’achat auprès de la sphère publique française. La solution proposée par cette association permet une délégation sécurisée de la dépense au niveau de l’expression du besoin, elle offre un nouveau moyen de paiement des fournisseurs en 5 jours, qui constitue un nouveau mode d’exécution des marchés. Elle comporte un système d’information puissant, interfacé avec les logiciels comptables, qui permet de mandater mensuellement un unique relevé global des transactions par carte et non une multitude de petites factures au fil de l’eau. Les deux partenaires disent avoir déjà reçu «la confiance de références majeures du secteur public local.» Rappelons que lorsque la collectivité ou l’établissement public recoure à une carte d’achat, l’ordonnateur délègue un droit de commande à des porteurs de carte désignés au moyen d’une carte émise par un opérateur bancaire. La carte d’achat permet de passer des commandes de fournitures et de services de petit montant (montant maximum préfixé) auprès de fournisseurs préalablement référencés (agréés) par l’ordonnateur. Un système informatique bancaire implanté chez le fournisseur contrôle, pour chaque commande, l’habilitation du porteur de carte et ses droits d’utilisation (chaque carte est paramétrée). L’opérateur bancaire restitue périodiquement à l’ordonnateur un relevé précis des commandes initiées par carte. Après validation du service fait et mandatement, ces relevés sont transmis au comptable pour paiement.c=http://www.clickbnr.co
Édition du mercredi 9 novembre 2005 image
Journal Officiel

Journal Officiel du mercredi 9 novembre 2005

Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France