Édition du vendredi 19 avril 2019


Imprimer Imprimer

Rénovation de logements : l'Anah se modernise et simplifie ses procédures

L’Agence nationale de l’habitat (Anah) fait peau neuve. L’organisme public, qui subventionne les travaux de rénovation - notamment énergétiques - dans les logements privés, annonce qu’il « modernise ses outils de communication pour faciliter l’accès à ses aides » et, ce, alors qu’il n’arrive pas à atteindre ses objectifs de financement depuis plusieurs années.
L'an dernier, il n’a ainsi financé les rénovations que d’un peu plus de 94 000 logements, dont 62 345 spécifiquement énergétiques. Si ces chiffres sont en hausse par rapport à 2017, ils restent inférieurs aux objectifs que l'agence s'était fixés avec, respectivement, 104 000 et 75 000 opérations à financer.

Une modernisation « indispensable »
Afin de « renforcer son efficacité, améliorer la visibilité de ses aides et simplifier les démarches de ses bénéficiaires », elle a rénové son site internet, renommé ses aides, simplifié et dématérialisé ses démarches et proposera dans les prochaines semaines une plateforme numérique de l’habitat.
« Moderniser les outils de l’Anah était indispensable pour faciliter la vie des propriétaires qui souhaitent s’engager dans un projet et un parcours de travaux. Les besoins du parc privé sont si importants, on ne peut pas accepter que les gens renoncent par peur de la complexité administrative », a indiqué, par communiqué, Julien Denormandie, ministre de la Ville et du Logement, dont dépend l’agence, et alors que l’Anah table sur la rénovation de 120 000 logements en 2019.
Désormais, collectivités territoriales, particuliers et professionnels disposent chacun d’un espace dédié et censé leur permettre d’accéder « plus facilement et plus rapidement aux informations ».
Les aides ont été reclassées en différents secteurs de manière à les rendre « plus claires » tandis que la création des dossiers en ligne peut se faire dorénavant sans avoir à remplir un formulaire papier.
L’organisme rappelle, par ailleurs, que depuis la création de son registre d’immatriculation en ligne des copropriétés en 2016, ce sont plus de 365 000 d’entre elles qui sont d’ores et déjà immatriculées. Ceci permettra de « mettre à disposition des collectivités territoriales des outils statistiques très utiles afin de mieux connaître leur territoire et ainsi calibrer au plus juste leurs politiques en faveur de l’habitat privé », souligne-t-il.
« Ce chantier profond de modernisation de nos outils n’est pas terminé, il va améliorer la visibilité des aides qui existent et simplifier les démarches pour permettre à tous ceux qui y ont droit d’en bénéficier », a expliqué Valérie Mancret-Taylor, directrice générale de l’agence, précisant qu’il « s’agit pour nous de créer un réflexe « Anah » chez tout particulier qui souhaite démarrer des travaux de rénovation et se renseigner sur les aides publiques disponibles ».

Accéder au site de l’Anah.
Édition du vendredi 19 avril 2019 image
Journal Officiel

Journal Officiel du vendredi 19 avril 2019

Ministère de l'Économie et des Finances
Ministère de l'Économie et des Finances
Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales
Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales
Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales
Ministère de l'Intérieur
Ministère de l'Intérieur
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France