Édition du jeudi 3 septembre 2009


Imprimer Imprimer

Depuis janvier 2009, les loyers ont baissé dans plus d'une ville sur deux (50,4%), selon une étude

Depuis le début de l'année, les loyers auraient reculé dans plus d'une ville sur deux, contre moins d'une sur quatre en 2008, selon une étude de l'Observatoire des loyers Clameur. Après avoir progressé pendant plus de dix années consécutives, les loyers ont baissé de 0,8% depuis le début de l'année, selon l'étude de l'Observatoire des loyers Clameur, publiée mercredi. Les loyers avaient progressé de 2,1% en 2008 et de 2,7% en 2007, à la même époque. Il faut remonter au moins à 1998 pour retrouver la trace d'une baisse. Depuis cette date, les loyers ont progressé d'un peu plus de 41%, soit à peu près l'augmentation des revenus des ménages d'après les chiffres de l'Insee». Sur l'ensemble de 2009, «le recul des loyers pourrait être compris entre 1% et 1,5%», selon l'étude. Dans le détail, celle-ci constate que les loyers se sont repliés dans la quasi-totalité des types de logements, à l'exception des studios et des une pièce (+0,1% depuis le début de l'année, contre + 3,5% en moyenne chaque année, entre 1998 et 2009). Ainsi, les loyers des deux pièces ont baissé de 0,5%, contre +3,4% en moyenne chaque année depuis 1998. Ceux des trois pièces et des plus grands logements (5 pièces et plus) ont reculé respectivement de 1,9% (contre +3,1% en moyenne chaque année sur les dix dernières années) et de 2% (contre +2,2% en moyenne chaque année, entre 1998 et 2009). Depuis janvier, les loyers ont baissé dans plus d'une ville sur deux (50,4%). En 2008, la baisse concernait moins d'une ville sur quatre (23,8%). Ainsi, les loyers parisiens ont diminué de 0,5%. Les prix des baux ont également reculé à Bordeaux (- 4,2%), Strasbourg (-2,4%), Montpellier (-1,2%) ou Toulouse (-0,4%). A l'inverse, ils sont en hausse à Lyon (+0,7%), Nice (+1,5%) ou Nantes (+1,8%). L'étude révèle également qu'au niveau du prix au mètre carré, l'Ile-de-France demeure la région la plus chère à 17,1 euros/m2. Le Limousin ferme la marche, avec 8,4 euros/m2. La différence entre les deux régions varie du simple au double. Enfin, l'Observatoire note une contraction du marché de la location, sur les premiers mois de 2009. La mobilité résidentielle des locataires du secteur privé recule pour s'établir à 25,7% contre 28,7% en 2008, à la même période. L'étude Clameur porte sur le marché des nouveaux logements proposés à la location et sur les logements loués à un nouveau locataire. Ce qui représente 1,5 million de baux signés. Elle s'appuie sur des données de promoteurs, gestionnaires de biens ou particuliers, représentant environ 12,1 % de ce marché. Accéder à la synthèse de l'étude, lien ci-dessous.
Édition du jeudi 3 septembre 2009 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France