Maire-info
Le quotidien d’information des élus locaux
Édition du vendredi 11 octobre 2019
Biodiversité

La métropole de Lyon, nouvelle capitale française de la biodiversité

La neuvième édition du concours « Capitale française de la biodiversité »  a récompensé, mercredi soir, la métropole de Lyon (Rhône). Le territoire d’1,3 million d’habitants s’est distingué sur le thème « Climat : la nature, source de solutions »  avec son projet d’augmenter les surfaces d’espaces publics et privés ombragées par les arbres. « Dans son Plan climat et dans son document de planification urbaine majeur (le PLU-H), la métropole de Lyon fixe des objectifs ambitieux : c’est une des manières de répondre au défi déjà bien réel des îlots de chaleur urbains », écrit l’Agence française pour la biodiversité, organisatrice de ce concours, dans un communiqué. « À horizon 2030, 300 000 arbres supplémentaires devraient permettre de faire passer la part du territoire ombragé de 27 à 30 % ».

4 autres collectivités récompensés
En plus de la métropole de Lyon, quatre autres collectivités ont été primées. La commune de Saint-Lunaire (Ille-et-Vilaine) a été désignée « meilleure petite ville pour la biodiversité 2019 »  pour son engagement « dans une transition rapide vers des pratiques plus respectueuses de la nature ». La ville de Metz est, quant à elle, la « meilleure grande ville pour la biodiversité 2019 ». « Elle s’est dotée d’un outil d’aide à la décision pour mieux comprendre le rôle des arbres en ville et certains services écosystémiques qu’ils fournissent, notamment en rapport avec le changement climatique : qualité de l'air, biodiversité et stockage de carbone ».
La troisième récompense, « meilleure intercommunalité pour la biodiversité 2019 », a été attribuée à la communauté d’agglomération Maubeuge-Val-de-Sambre (Nord). « Dans un contexte de désindustrialisation massive, Maubeuge-Val de Sambre a engagé avec de nombreux partenaires associatifs et institutionnels la renaturation de friches industrielles. Des espaces bâtis qui ont ainsi été dépollués, désimperméabilisés et rendus à la nature spontanée ».
Saint-Paul (La Réunion) remporte, enfin, le « Prix coup de cœur »  pour son « travail de restauration écologique de la plage de l’Hermitage qui implique de concilier activités de loisirs et fonctionnement écologique du paysage. » 

Ludovic Galtier

 

S'ABONNER GRATUITEMENT NOUS ÉCRIRE
PARTAGER
IMPRIMER
Retrouver une édition

Sur le site de l'AMF
Accéder au site