Édition du vendredi 17 janvier 2003


Imprimer Imprimer

Le maire de Rouen propose une fusion-association avec les communes de l'agglomération

Pierre Albertini, député-maire UDF de Rouen, a proposé jeudi aux maires des onze communes voisines de lancer un processus de fusion de manière à renforcer le poids de Rouen qui ne représente que 25% de la population de l'agglomération. "Pour être à la hauteur des grands enjeux, il faut sortir de la balkanisation", a affirmé le maire en rappelant que l'agglomération était aujourd'hui morcelée en 34 communes dont la plus petite (Fontaine-sous-Préaux) compte moins de 500 habitants et la plus grande (Rouen) 109 000. La formule proposée par Pierre Albertini est celle de la "fusion-association" qui permet aux communes rattachées de conserver une certaine autonomie avec notamment le droit d'élire un maire délégué. Le maire de Rouen propose dans un premier temps de lancer, à la charge de sa ville, une étude pour mesurer les avantages d'une telle fusion. Si toutes les communes limitrophes répondaient favorablement, Rouen compterait 180 000 habitants mais Pierre Albertini assure que le processus pourra commencer plus modestement. "Je n'ai pas de religion sur le nombre mais si une ou deux communes souhaitaient jouer le jeu, ce pourrait être une première étape", a-t-il déclaré.
Édition du vendredi 17 janvier 2003 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France