Édition du jeudi 26 janvier 2017


Imprimer Imprimer

Deux intercommunalités sur trois touchées par la réforme territoriale

« Deux intercommunalités sur trois ont été concernées par un changement de périmètre », a indiqué hier le président de l’AdCF, Charles-Eric Lemaignen. Lors d’une conférence de presse, en marge des vœux de son association, il a livré de premières tendances sur la nouvelle carte intercommunale. Si la gouvernance de certaines communautés XXL dépassant la centaine de communes peut poser problème, Charles-Eric Lemaignen a insisté sur le fait qu’elles étaient en fait très peu nombreuses. « Il ne faut pas que cela soit l’arbre qui cache la forêt », a-t-il dit. Seules 15 % des 1 266 intercommunalités dénombrées au 1er janvier dernier, comptent plus de 50 communes, mais la plupart affiche une moyenne de 30 communes.
Autre constat fait par l’AdCF : la modification des périmètres a modifié la donne sur l’éternel conflit entre urbain et rural. En s’aggrandissant, de très nombreuses intercommunalités regroupent ainsi désormais communes urbaines et rurales. L’exemple type étant la communauté urbaine de Reims, communauté très dense au départ, elle comprend aujourd’hui un large territoire rural après l’intégration de huit communautés de communes rurales. Majoritaire en nombre il y a encore peu, les communautés de communes rurales ne représentent plus aujourd’hui qu’un quart de l’ensemble des intercommunalités.
L’élargissement des périmètres et le nombre de communes regroupées a aussi eu une incidence sur l’installation des nouveaux exécutifs communautaires, qui a donné lieu pour la première fois dans certains cas « à de véritables campagnes électorales et à une concurrence inédite pour les présidences des nouvelles intercommunalités », a indiqué hier l’AdCF. Autre conséquence : de nombreux élus qui s’étaient énormèment investis pour leur commune n’ont pas pu garder leur fauteuil à l’intercommunalité, la majorité des communes ne bénéficiant que d’un représentant y envoyant leur maire. « Cela a généré de l’amertume », a souligné Charles-Eric Lemaignen.
Cette nouvelle carte intercommunale sera aussi au centre des débats de la prochaine rencontre des présidents des intercommunalités que l’AMF organise le 15 février prochain à Paris dans ses locaux.
C.N.

Consulter le programme de la rencontre du 15 février.
Édition du jeudi 26 janvier 2017 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France