Édition du Wednesday 15 novembre 2017


Imprimer Imprimer

12 millions de visiteurs en 2016 pour les lieux de mémoire

Les lieux de mémoire à connotation historique et militaire ont accueilli 12 millions de visiteurs en 2016, dont 1,2 pour les hauts lieux de mémoire nationale, selon une étude de l’Observatoire économique de la Défense. Ces sites mémoriels sont classés en cinq catégories, explique l’observatoire : les sites témoins, lieux de déroulement des événements (les plages du Débarquement en Normandie par exemple), les sites commémoratifs (monuments, cimetières, etc), les sites informatifs (circuits, routes), les sites pédagogiques (musées, centres d’interprétation) et, enfin, les sites à vocation multiple. Parmi tous ces sites, neuf sont des Hauts lieux de mémoire nationale (HLMN), explique l’étude, citant le cimetière national de Notre-Dame-de-Lorette, dans le Pas-de-Calais, ou le Mont-Valérien dans les Hauts-de-Seine.
Sur les 12 millions de visiteurs recensés en 2016, les scolaires représentent en moyenne 12,3 % des visites et les visiteurs étrangers 11 %. La fréquentation est différente selon les régions : elle est en hausse dans le Grand Est et les Hauts-de-France, mais en baisse en Normandie et Ile-de-France.
La Normandie reste cependant le territoire de mémoire le plus fréquenté avec près de 4 millions de visites, suivi par l’Ile-de-France et les Hauts-de-France qui totalisent 2,2 millions de visites chacun et le Grand Est avec quelque 2 millions de visites en 2016. Les commémorations autour du centenaire de la bataille de Verdun expliquent la hausse de fréquentation (+37 %) dans cette région, souligne l’observatoire. « La fréquentation dans les Hauts-de- France, également au cœur des commémorations en 2016 avec le centenaire de la bataille de la Somme, augmente d’un peu plus de 4 %. En revanche, la fréquentation baisse en Normandie et en Ile-de-France, territoires affectés par le contexte sécuritaire et peu concernés par les grands événements commémoratifs de l’année 2016 », poursuit l’étude. C’est en 2014 que la région Normandie a connu un pic de visiteurs, dû à l’effet des commémorations des 70 ans du Débarquement.
Entre 2015 et 2016, alors que la fréquentation (nuitées) des hébergements collectifs touristiques (hôtels et campings) en France métropolitaine baisse de 1,1 %, le nombre de visites au titre du tourisme de mémoire recule de 2,5 %. Ce recul est dû à la moindre fréquentation étrangère (hôtellerie) qui recule de 5,7 %, marquée par les attentats ayant frappé la France, notamment en novembre 2015 et en juillet 2016, constate enfin cette étude sur la fréquentation des lieux de mémoire.

Télécharger l’étude de l’Observatoire économique de la Défense.
Édition du Wednesday 15 novembre 2017 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France

Découvrez en exclusivité quelques articles du numéro de janvier


 


Pour vous abonner www.amf.asso.fr