Édition du mardi 19 octobre 2004


Imprimer Imprimer

Salaires de base dans la fonction publique : l'indice des traitements mensuels bruts de base a augmenté de 0,5 % sur un an

Dans la fonction publique, l’indice des traitements mensuels bruts de base (1) est resté stable au deuxième trimestre 2004. Sur un an, il a augmenté de 0,5%, selon l'INSEE. L’évolution de cet indice ne doit pas être rapprochée de celle du salaire mensuel brut de base sans précaution. En effet, la comparaison des évolutions de salaire entre secteur privé et fonction publique est "délicate, compte tenu des différences dans les logiques de fonctionnement et dans les structures d'emploi des deux secteurs". La comparaison ne peut d'ailleurs se faire "au trimestre le trimestre" puisque les revalorisations sont décentralisées et donc plus étalées dans le temps dans un cas, centralisées dans l’autre. Chaque trimestre sont publiées les évolutions à structure constante des indices du salaire brut de base (hors primes et heures supplémentaires) pour le secteur privé et celles des traitements bruts de base pour la fonction publique. En figeant la répartition de l'emploi entre les différents postes de travail (secteur privé) ou les différents corps, grades et échelons (fonction publique), ces indices du ministère de l’Emploi, du travail et de la cohésion sociale et de l'INSEE permettent d'approcher l’évolution des salaires de base à qualification constante. L’INSEE publie par ailleurs, pour le secteur privé et pour la fonction publique, les taux de croissance en moyenne annuelle des salaires moyens, qui prennent notamment en compte les effets de structure et les primes. Pour la fonction publique, les chiffres semi-définitifs de l'année 2002 ont été publiés dans le numéro 977 d'Insee Première, paru en juillet 2004. Depuis janvier 1992, l'indice est calculé à partir d'un échantillon de corps, grades et échelons représentatifs de l'ensemble des agents titulaires civils et militaires de l'État. (1) Le traitement indiciaire brut s'obtient en multipliant l’indice nouveau majoré par la valeur du point d’indice. C’est le traitement avant tout complément (primes et indemnités diverses) et retenue (cotisations sociales et contributions sociales).
Édition du mardi 19 octobre 2004 image
Abonnez-vous
à la newsletter

Quotidien   Hebdomadaire
Rechercher par dossiers
Retrouvez tous les articles depuis 2002 classés par rubriques

Organisation, Gestion Communale

Finances et fiscalités locales

Territoires

Environnement, développement durable

Urbanisme, Habitat, Logement

Action sociale, Emploi, Santé

Education jeunesse

Culture, Sports et loisirs

Europe International

Etat, Administration centrale, Elections

Juridique

Rechercher par calendrier
Retrouvez une édition par date :
Maires de France